Laurent Wauquiez dément toute pression sur France 3

12 Janvier, 2018, 15:20 | Auteur: Lynn Cook
  • Archive Zoomdici

Laurent Wauquiez dément toute pression sur France 3 Auvergne-Rhône-Alpes.

Le premier reportage revient sur "l'ascension politique" de Laurent Wauquiez en Haute-Loire aux côtés notamment de Jacques Barrot, "un père spirituel". "Quant à la réalité des impôts qui n'augmentent pas, une réalité en trompe l'œil", poursuit-elle avant de donner la parole à Jean-Charles Kohlhaas, conseiller EELV de la région et à Christian Darfeuille, syndicat Unsa. La décision initiale de suspendre la série documentaire avait été prise mercredi 10 janvier, alors même que la chaîne recevait Laurent Wauquiez le lendemain pour l'enregistrement de l'émission politique de France 3 Auvergne-Rhône-Alpes qui sera diffusée ce dimanche 14 janvier.

Jeudi, l'AFP révélait que la direction de France 3 Auvergne-Rhône-Alpes avait suspendu la diffusion d'une série de reportages sur le bilan de Laurent Wauquiez dans la région qu'il préside, une décision qui avait provoqué l'incompréhension et la grogne de la rédaction de la chaîne régionale. "La rédaction en chef nous a confirmé ce matin lors d'une réunion que Laurent Wauquiez était intervenu deux fois par téléphone pour faire retirer le sujet", d'après un journaliste interrogé par Reuters. Au sein de la rédaction, la décision de retrait des sujets a été jugée inadmissible et plusieurs journalistes mettent directement en cause le président de la région dans l'arrêt des programmes. "La rédaction est écoeurée", a déclaré à l'AFP Myriam Figureau, deléguée de la SNJ. "Elle a été stupéfaite en apprenant l'annulation de la diffusion, puis la stupéfaction a laissé place à la colère". "On ne s'empêche pas de faire de l'investigation mais, dans la forme et sur le fond, on essaie d'être équilibré et plutôt mesuré". Elle dénonce, selon elle, "un choix éditorial fait à la demande d'un responsable politique".

France 3 Auvergne-Rhône Alpes a repris vendredi la diffusion d'une série de reportages sur le bilan de Laurent Wauquiez à la région, après l'avoir interrompue mercredi en suscitant l'indignation de la rédaction, qui doit se prononcer sur une motion de défiance. Et là, ce n'était pas le cas. "On n'était pas dans les clous sur le plan du traitement politique et par rapport à notre tonalité de service public", explique André Faucon, directeur régional de la chaîne.

Les journalistes de France 3 Auvergne-Rhône-Alpes s'étaient plaints de la perte de crédibilité "totale" qu'entraînait à leur égard cette décision radicale. "Le sentiment général, c'est l'atterrement", renchérit Daniel Pajonk, délégué du SNJ-CGT. Comme annoncé par L'Express jeudi soir, le 4e volet de la série a été diffusé dans le journal de vendredi à 12H00 et le dernier le sera samedi, suivi d'un droit de réponse de Laurent Wauquiez. Elle a été enregistrée jeudi. Mais il n'y a aucun lien entre sa participation et la décision prise mercredi, assure la direction.

Recommande: