Jean-Noël Abéhi condamné à 10 ans de prison — Côte d'Ivoire

12 Janvier, 2018, 15:00 | Auteur: Lynn Cook
  • Le Cdt Jean-Noël Abéhi lors de son procès à Abidjan

Ils ont été retenus coupables des faits de complot contre l'autorité de l'Etat pour le Commandant Abéhi et les autres ont été reconnus coupables des faits de complot contre l'autorité de l'Etat et de tentative d'attentat contre l'autorité de l'Etat.

Selon l'acte d'accusation, le commandant Abéhi a reconnu avoir participé au Ghana "aux réunions d'une plateforme militaire initiée par Koné Katinan (porte-parole de Gbagbo en exil), préparant un renversement du pouvoir politique en place (celui d'Alassane Ouattara)".

La Cour, au terme du réquisitoire du parquet et des plaidoiries de la défense, a déclaré le commandant Abéhi coupable, lui reconnaissant toutefois "des circonstances atténuantes".

En plus du commandant Abéhi, ex-patron du groupement d'escadrons de blindés (GEB) d'Agban, 11 autres personnes étaient poursuivies pour complot contre l'autorité de l'Etat et tentative d'attentat contre la sûreté de l'Etat.

"On leur reproche de s'être rencontrés à divers endroits d'Abidjan et d'avoir décidé de renverser les autorités du pays ". "Bien avant, Me Sounkalo Coulibaly de la partie civile avait suggéré la même sentence pour les mis en cause de cette affaire".

Jean-Noël Abéhi qui purge depuis 2015 une peine de prison pour désertion à la Maison d'arrêt militaire d'Abidjan (MAMA), est poursuivi ainsi que les autres détenus pour avoir mené le 23 décembre 2012 une attaque contre le camp de gendarmerie d'Agban, le plus grand de la Côte d'Ivoire.

"Je pense que cette décision manque d'un peu de courage", a-t-il ajouté, promettant faire appel de la décision.

Recommande: