Carrefour : l'acquisition de 17% de Showroomprivé n'est qu'une mise en bouche

12 Janvier, 2018, 15:00 | Auteur: Aubrey Nash
  • CARREFOUR

Le montant de cette transaction atteint 78,7 millions d'euros, soit une " prime significative " par rapport au cours de Bourse de l'action Showroomprivé... même si, au printemps, Conforama avait déboursé plus de 157 millions d'euros pour entrer au capital du pure player. La stratégie du géant de la distribution s'oriente de plus en plus vers le e-commerce, et constitue en l'occurrence une réponse supplémentaire à l'offensive d'Amazon qui a annoncé son arrivée sur le marché de la livraison de produits alimentaires en ligne. Ce complément serait égal à la différence entre le prix de l'offre qui serait ainsi déposée par Carrefour et le prix de l'acquisition (soit 13,5 euros), multiplié par le nombre d'actions cédées par Conforama.

Ce sont les difficultés du groupe sud-africain Steinhoff, maison-mère de Conforama, qui recherchait 200 millions d'euros à court terme pour assurer le financement de plusieurs de ses filiales qui ont conduit à cette substitution d'actionnaires. "Avec Carrefour, on s'inscrit dans une logique gagnante gagnante, le but est de gagner ensemble de la valeur en créant des synergies et des partenariats forts", a déclaré vendredi matin Thierry Petit, le fondateur de Showroomprivé sur l'antenne de BFM Business dans l'émission Good Morning Business.

Showroomprivé a réalisé un chiffre d'affaires de 540 millions d'euros en 2016.

En raison de ce scandale, le groupe avait annoncé début décembre ne pas être en mesure de publier dans l'immédiat les résultats financiers audités de 2017. Carrefour détiendra 16,86% du capital et 13,67% des droits de vote. Un complément de prix sera versé en cas de lancement par Carrefour d'une offre publique d'achat sur Showroomprivé dans les dix-huit mois suivant la réalisation de l'opération.

M. Bompard doit annoncer le 23 janvier un "plan de transformation" de l'entreprise, très attendu par le personnel et les syndicats, qui craignent notamment des milliers de suppressions d'emploi.

"Nous pourrons continuer à bâtir notre offre omnicanale (la meilleure complémentarité possible entre l'offre et les services, tant en magasins qu'en ligne, NDLR) avec des perspectives d'une ampleur inédite", soulignent-ils.

Recommande: