" C'est comme si on avait fait un vieux match nul... " — Meunier

11 Janvier, 2018, 03:11 | Auteur: Ruben Ruiz
  • Polynésie 1ère

Trois jours après son festival offensif et jouissif contre le Stade Rennais, en guise de rentrée des classes, pour le compte des 32e de finale de la Coupe de France, le PSG remettait l'ouvrage sur le métier à Amiens - cette fois dans le cadre de la Coupe de la Ligue - avec en perspective, déjà, un billet pour les demi-finales. Une performance qui, si elle permet au club de la capitale de pouvoir envisager défendre un titre dont il est le détenteur depuis quatre ans, ne satisfait pas pour autant un Thomas Meunier perfectionniste. On devrait donc retrouver une équipe sensiblement identique à celle qui a débuté à Rennes dimanche dernier (victoire 1-6 en Coupe de France), notamment au milieu et en attaque.

"On n'a pas bien abordé le match, vraiment pas".

"C'est comme un vieux match nul, la conscience n'était pas très professionnelle aujourd'hui et moi ça m'a énervé". "Véritablement agacé par la prestation globale de l'équipe, l'international Belge a aussi pu constater la supériorité du PSG, en toutes circonstances". Mais, comme on est au-dessus du lot, on finit par gagner. C'est un peu énervant de rater des passes à trois mètres ou des gestes simples que l'on a pas l'habitude de louper. "Que ce soit Amiens ou le Real Madrid (futur adversaire du PSG en 8e de finale de la C1), on doit aborder les matches de la même manière", considère Meunier.

Recommande: