Trump pourrait être interrogé par le procureur spécial — Enquête russe

09 Janvier, 2018, 07:35 | Auteur: Lynn Cook
  • VIDEO: Trump bafouille pendant l'hymne américain lors de la finale universitaire de foot US (et se fait sifflé)

Après le lot d'anecdotes sur la première année du républicain à la Maison Blanche fournies par le livre-choc Fire and Fury, que les avocats de Donald Trump ont tenté en vain d'interdire, c'est cette fois-ci le site d'information Axios qui apporte un nouvel élément susceptible de ternir l'image du président américain, en révélant que le président des Etats-Unis passe de moins en moins de temps dans le Bureau ovale.

Pourtant, Donald Trump se montrait bien plus proactif aux prémices de son mandat, enchaînant les petits-déjeuners de travail et n'ayant pas peur de finir tard ses journées de labeur. Selon Axios, qui cite des responsables, Donald Trump passerait cette période à tweeter et à regarder la télévision dans sa résidence privée et non sous les ors du Bureau ovale.

Des horaires qui se réduisent comme peau de chagrin.

Selon le site, Donald Trump ne commencerait sa journée de travail qu'à 11 heures du matin, alors que George W. Bush démarrait à 6h45 et que Barack Obama rentrait dans son bureau entre 9 heures et 10 heures, après une séance de sport.

Et si Donald Trump entame sa journée de travail tardivement par un point avec les services de renseignement, il la finirait également très tôt, aux alentours de 18 heures. En effet, une plage quotidienne - de 8 heures à 11 heures dans le Bureau ovale - est réservée à ce "temps exécutif ". Mais petit à petit, le milliardaire aurait exigé de bénéficier de plus de ce "temps exécutif", empiétant ainsi sur son temps de travail. Mais progressivement, le président a cherché à repousser l'heure de début de ses journées officielles. Les équipes du procureur et l'entourage de Donald Trump seraient en train de discuter pour définir les cadres de l'interrogatoire.

"Le président est l'un des travailleurs les plus acharnés que j'ai pu voir. De nombreux journalistes ont d'ailleurs fait remarquer qu'ils aimeraient qu'il ralentisse le rythme, parce qu'ils ont parfois du mal à le suivre".

Recommande: