Les demandes d'asile ont augmenté de 17% en 2017 — France

09 Janvier, 2018, 08:34 | Auteur: Lynn Cook
  • Evacuation des migrants de la Porte de la Chapelle dans le nord de Paris le 18 août 2017

Le record de la hausse de demande d'asile a été enregistré en France en 2015, quand les autorités ont reçu 79.130 demandes, soit une hausse de 22% par rapport à l'année précédente.

Les demandes d'asile ont augmenté de 17% l'an dernier en France et franchi un seuil historique de 100.000 demandes, a annoncé lundi Pascal Brice (photo), directeur général de l'office français de protection des réfugiés et apatrides (Ofpra).

Avec 7.630 demandes (hors mineurs accompagnants) l'an dernier, l'Albanie, pourtant considérée comme pays "d'origine sûre", a été le premier émetteur des demandeurs d'asile en France. Malgré un taux d'accord dégressif, en 2017 il a été remarqué une progression des demandes d'asile provenant des pays d'Afrique de l'Ouest, à savoir les Ivoiriens, les Algériens ainsi que les personnes venant de la République démocratique du Congo.

Les demandes d'asile ont augmenté de 17% en 2017 — France
Les demandes d'asile ont augmenté de 17% en 2017 — France

Pour avoir une vision exhaustive des arrivées en France, il faut toutefois ajouter à tous ces chiffres ceux des migrants n'ayant pas encore déposé leur dossier à l'Ofpra. Une baisse qui s'explique, selon M. Brice, par le fait que beaucoup de personnes venaient de pays où l'absence de conflit ou de persécution justifiait peu la demande d'asile. Cette dernière examinera si le demandeur vient d'un autre pays européen.

En 2017, 27 % des demandeurs ont été placées sous protection de l'Ofpra, un taux qui atteint 36 % en incluant les décisions de la Cour nationale du droit d'asile (CNDA). 2ème pays d'origine, l'Afghanistan a représenté 5 987 demandes (+6%). En effet, un nombre élevé d'entre eux relève de la procédure "Dublin", notamment après un passage en Allemagne.

Un projet de loi sur l'asile et l'immigration, préparé par Gérard Collomb, doit être présenté très prochainement en Conseil des ministres. Viennent ensuite les ressortissants de Haïti avec 4934 dossiers déposés, du fait du niveau toujours élevé de demandes en Guyane, puis les Soudanais (-24% à 4486) et les Guinéens qui ont été 3780 à solliciter l'asile, soit un bond de 62%.

Recommande: