Sénégal : 13 personnes tuées à Ziguinchor

07 Janvier, 2018, 18:51 | Auteur: Lynn Cook
  • Attaque de Boffa: le président Macky Sall décrète 2 jours de deuil national

Ce bilan a été fourni par une source militaire contactée par l'APS, l'agence de presse officielle du Sénégal. Selon elles, neuf autres personnes grièvement blessées ont été acheminées à l'hôpital régional de Ziguinchor.

Elle affirme que les victimes, des jeunes, étaient parties couper du bois à Bofa, un village de la commune de Boutoupa Camaracounda.

Les attaques menées par le Mouvement des forces démocratiques de Casamance contre les populations civiles et ses affrontements avec l'armée sénégalaise ont fait des centaines, voire des milliers de morts.

Informé de cette attaque, le Chef de l'État, en sa qualité de Chef suprême des armées, a convoqué le Conseil national de sécurité qui se réunit en ce moment même au Palais de la République.

Selon la radio privée Sud Fm dans son édition de 18 heures, des personnes ont été tuées par des hommes armés qui les ont froidement abattus à Ziguinchor, pas loin de babonda vers la frontière Bissau Guinènnne. Ils seraient proches de Salif Sadio, le leader de l'un des groupes rivaux du MFDC. Onze personnes parties chercher du bois avaient été exécutées par des individus armés.

Acte d'une " rare barbarie " pour le gouvernement sénégalais, le massacre met à l'épreuve le processus de paix en Casamance, relancé en octobre lors d'une réunion à Rome entre le gouvernement et une faction du Mouvement des forces démocratiques de Casamance (MFDC).

"Consolidons la paix, car nos progrès sont déjà substantiels, par le dialogue confiant que nous avons poursuivi toutes ces années avec le soutien constant des facilitateurs, que je salue et apprécie", avait-il dit le 31 décembre 2017.

Recommande: