Washington profite de la situation en Iran pour saper l'accord nucléaire — Moscou

06 Janvier, 2018, 01:41 | Auteur: Lynn Cook
  • Ministère russe des Affaires étrangères

"Les États-Unis continuent à interférer ouvertement et de manière cachée dans les affaires intérieures des autres pays, ils le font sans aucune honte", a lancé le vice-ministre russe Sergueï Riabkov.

Nations unies (Etats-Unis) - Les Etats-Unis ont sollicité une réunion d'urgence du Conseil de sécurité de l'ONU sur l'Iran pour vendredi à 20H00 GMT, ont indiqué jeudi des diplomates.

"Le monde a été témoin des horreurs survenues en Syrie, qui ont commencé avec un régime meurtrier refusant à son peuple le droit de manifester pacifiquement".

La réunion est prévue à 15 heures, heure locale, et est déjà critiquée par la Russie, qui estime que les manifestations en Iran ne relèvent pas du Conseil de sécurité. Téhéran a souligné que la crise actuelle relevait de questions internes et n'avait pas à être traitée par le Conseil de sécurité dont la mission est de garantir la paix et la sécurité dans le monde.

Les États-Unis cherchent à profiter des manifestations en Iran pour saper la réalisation du Plan global d'action conjoint (JCPOA) sur le nucléaire iranien, selon le vice-ministre russe des Affaires étrangères.

La réunion du Conseil de sécurité de l'ONU sur les manifestations en Iran, demandée par les Etats-Unis, est une ingérence de Washington dans les affaires du pays. "Cette politique ne fait pas honneur à nos collègues américains", a indiqué M.Riabkov. Le vice-président américain Mike Pence avait précédemment annoncé l'intention des Etats-Unis de revoir les échéances de l'accord sur le nucléaire iranien et de signer des accords "plus durables".

Il a mis en garde contre une ingérence dans les affaires intérieures de l'Iran. "Il est triste de rappeler les bases de la diplomatie à nos collègues américains", a-t-il ajouté. Mercredi, des dizaines de milliers de personnes se sont rassemblées dans plusieurs villes d'Iran pour condamner les "troubles" qui ont agité le pays ces derniers jours.

Recommande: