Pour la 1ere fois, Faure s'adresse directement aux Togolais — Togo /Crise politique

06 Janvier, 2018, 03:43 | Auteur: Aubrey Nash
  • ACTUALITESINTERNATIONALTogo Gnassingbé réitère sa volonté de “dialoguer” en 2018 4 janvier 20180

"L'année 2017 a permis à notre pays d'enregistrer des succès qui méritent d'être reconnus et renforcés en vue d'en élargir la portée et les retombées", a déclaré le chef de l'Etat.

"Conformément aux engagement pris, j'ai veillé avec le gouvernement à l'intensification de nos efforts d'assainissement des finances publiques, et un accent particulier a été mis sur la rationalisation des dépenses".

La coalition de l'opposition organise depuis septembre des manifestations quasi hebdomadaires contre le président.

'(...) l'animation de la vie politique (...) n'a pas toujours été à la mesure de la profonde aspiration du peuple togolais à la concorde et à la paix', a-t-il déclaré. Pour que tout ce qui a été ébauché par Faure Gnassingbé ne se concrétise, il faut que la sécurité et la paix y règne dans le 228 (indicatif du Togo).

Le Togo a fait le choix de la démocratie. Cela implique une architecture institutionnelle stable, qui se conforte progressivement en s'adaptant aux évolutions légitimes souhaitées par le peuple. Toute chose qui permettrait de préserver le tissu social. Convaincu qu'il est que "le dialogue doit rester la voie privilégiée de résolution des désaccords entre les acteurs politiques".

Après 5 mois de contestation populaire pour demander sa démission, menée par 14 partis d'opposition, le parlement souhaite soumettre au peuple un projet de révision de la constitution qui prévoit une limitation à deux le nombre de mandats présidentiels.

Les propositions en question ont été votées par les seuls députés de l'Union pour la République (UNIR- pouvoir), soit les deux tiers des députés de l'Assemblée nationale, lors d'une séance boudée par l'opposition parlementaire. Dans l'Etat de droit que nous construisons, nous ne pouvons pas prétendre substituer des voix plus autorisées au suffrage universel.

En outre, le chef de l'Etat togolais a annoncé que le chantier du développement se poursuivrait en 2018 et que les Togolais seraient plusieurs fois appelés "à décider, par le vote, des grandes orientations de la vie nationale".

Le président a fixé l'échéance de 2018 pour les consultations électorales, notamment législatives, locales, sans oublier le référendum.

A en croire Faure Gnassingbé, l'élection des députés constituera également un important rendez-vous démocratique auquel il convie la classe politique et l'ensemble des électeurs à "participer dans un esprit constructif".

Recommande: