Cauet : Après son renvoi de NRJ, l'animateur prend sa revanche

06 Janvier, 2018, 04:14 | Auteur: Sue Barrett
  • Viré par NRJ en juillet dernier après 7 ans d'antenne, Cauet attaque la radio en justice

Le couperet était tombé le 11 juillet lorsque NRJ avait annoncé l'arrêt de son émission " C'Cauet ".

Comme aucun accord à l'amiable n'aurait été trouvé, Cauet poursuit dès lors NRJ en justice.

Après son limogeage en juillet, l'animateur de radio Sébastien Cauet a décidé d'assigner son ancien employeur NRJ devant le tribunal de commerce de Paris.

Si la radio n'indique pas les raisons pour lesquelles elle a décidé de se séparer de l'animateur, qui a depuis retrouvé l'animation d'une quotidienne sur Virgin Radio, les sanctions infligées par le CSA (Conseil supérieur de l'audiovisuel) pourraient être un début d'explication.

D'après "BFM Business ", Cauet a attaqué la radio NRJ au tribunal de commerce. Un conciliateur délégué a été désigné dans cette optique le 7 décembre. Un point d'étape sera effectué en février.

Le montant réclamé par Cauet n'est pas connu, mais sa société Be Aware Radio qui facturait les prestations de l'animateur réalise un chiffre d'affaires de 1,4 million d'euros par an. D'après un avocat de BFM Business, c'est une astuce qui "permet de ne pas payer de charges sociales ni patronales ni salariales ". On y entend une auditrice appeler sa belle-soeur et lui faire croire qu'elle a eu une relation avec son compagnon. Et plus tard: "C'est normal qu'il couche avec moi, t'es une grosse truie". "La victime du canular a été publiquement humiliée et placée dans une situation de détresse et de vulnérabilité manifestes". NRJ avait alors jugé la sanction totalement disproportionnée et injuste.

La radio a rappelé qu'elle "n'a jamais été sanctionnée dans de telles conditions en 36 ans, et qu'elle s'attache à promouvoir (.) les valeurs de l'égalité femmes-hommes, du respect d'autrui, de l'acceptation des différences et du vivre ensemble".

Contactée, l'attachée de presse de Cauet n'a pas répondu, tandis que NRJ indiquait: "Il s'agit un contentieux d'ordre commercial. Sur le fond, aucun élément factuel ou juridique ne vient étayer cette action".

Recommande: