Les enjeux de la rencontre Erdogan-Macron

05 Janvier, 2018, 09:14 | Auteur: Lynn Cook
  • Recep Tayyip Erdogan et Emmanuel Macron

La coopération entre la France et la Turquie est "d'une importance vitale" pour la paix mondiale, a estimé vendredi le président turc Recep Tayyip Erdogan avant son départ pour Paris où il devait s'entretenir avec son homologue français Emmanuel Macron. Cette visite bilatérale, la plus importante du chef de l'État turc dans un pays de l'UE depuis le putsch manqué de juillet 2016, portera essentiellement sur les dossiers régionaux, comme le conflit syrien ou la question du statut de Jérusalem. Paris l'assure toutefois: lors de cette visite, la question des droits de l'homme ne sera pas oubliée.

Depuis le putsch manqué en 2016, plus de 55 000 personnes ont été arrêtées en Turquie, dont de nombreux universitaires et journalistes.

En froid avec Angela Merkel et Donald Trump, Recep Tayyip Erdogan déjeune vendredi à l'Élysée à la table d'Emmanuel Macron. Le bilan des affrontements est d'au moins 21 morts depuis le début des manifestations il y a six jours à Mashhad, la deuxième ville du pays. "En se rapprochant de la France, pays majeur de l'UE, la Turquie tente de donner un nouvel élan à sa candidature européenne, surtout à un moment où le pays rencontre de nombreuses difficultés au Moyen-Orient (Syrie, Irak), et connaît des tensions diplomatiques avec les États-Unis", analyse Jana Jabbour, docteur associée au Ceri-Sciences Po, auteur de La Turquie, l'invention d'une diplomatie émergente (CNRS, 2017). Il doit se rendre dans la journée à Paris pour y rencontrer le président Emmanuel Macron.

"J'espère que la France continuera d'apporter tout son soutien à notre processus d'adhésion car il est indispensable que la France et la Turquie unissent leurs forces, pour construire un monde plus sûr et plus prospère, en ne cédant jamais ni au terrorisme, ni à la violence, ni à toute forme de pression".

Recommande: