Cinq personnes mises en examen dans une affaire de maltraitance — Bourges

05 Janvier, 2018, 09:13 | Auteur: Lynn Cook
  • L'hôpital de Bourges

Une femme, âgée de 22 ans, et son compagnon, âgé de 24 ans, ont été arrêtés mardi 2 janvier 2018 à Toulouse.

"Multiples ecchymoses, traces de morsure et de brûlures, hématome sous-dural (épanchement de sang dans la boîte crânienne, ndlr) compressif": le bilan médical effectué sur une fillette de six ans, hospitalisée dans le coma à Bourges (Cher), donne froid dans le dos. Il s'agit en fait de la sœur et de la mère du compagnon de la maman de la petite victime. Elle devait aussi être placée, mais sa mère ne s'est jamais présentée aux convocations des services sociaux. On ignore pour l'instant si l'homme est bien le père de l'enfant, mais il aurait reconnu lors de sa garde à vue lui avoir donné quelques coups.

La grand-mère et la tante...

...

La mère du compagnon, déjà connu pour des vols avec violence ou du trafic de drogue, ainsi que sa soeur, toutes deux identifiées comme étant les deux passantes qui ont accompagné l'enfant à l'hôpital, ont été arrêtées à Bourges.

Cette famille avait déjà attiré l'attention de la justice. Le petit frère de la fillette a été placé en famille d'accueil en juin dernier après les signalements de traces de coup et d'un mutisme jugé inquiétant, précise Europe 1. D'après le procureur de la République, Joël Garrigue, leurs propos sont confus. D'après les premières constatations, certaines blessures de la petite fille remonteraient à plusieurs mois.

La mère et l'une des sœurs de l'homme ont été mises en examen pour "non-dénonciation de mauvais traitement" tandis qu'un de ses frères a été mis en examen pour "non-assistance à personne en danger".

Ils ont tous les quatre été placés en garde à vue à Bourges et une enquête a été ouverte par le procureur.

La fillette faisait l'objet d'une procédure d'assistance éducative depuis juin 2017. Son pronostic vital est toujours engagé ce jeudi soir. "Cependant, ni les services sociaux ni les services de police n'étaient parvenus à retrouver l'enfant, sa mère ayant manifestement fait tout son possible pour s'y soustraire", a confirmé le magistrat.

Recommande: