France Un millier de véhicules incendiés à Nouvel An

02 Janvier, 2018, 15:51 | Auteur: Lynn Cook
  • Trois policiers blessés le soir du réveillon à Champigny-sur Marne Raphaël Aflalo 1 janvier 2018 À la une Actualité Brèves

Deux policiers ont été blessés dimanche 31 au soir à Champigny-sur-Marne, en banlieue parisienne, lors d'échauffourées qui ont éclaté en marge d'une soirée de réveillon du Nouvel An.

Des vidéos filmées par des personnes se présentant comme témoins de la scène, devenues virales sur les réseaux sociaux, montrent une foule d'individus qui se précipitent sur un véhicule retourné.

Deux personnes ont été interpellées pendant ces affrontements, mais les agresseurs des deux policiers restent en fuite, selon la même source. Les faits ont provoqué une vague d'indignation parmi les internautes et ont également fait réagir le président Emmanuel Macron.

Les policiers grenoblois ont prévu de se retrouver devant le commissariat central à partir de 15 heures.

Quelque 140.000 policiers, gendarmes, militaires, sapeurs-pompiers et personnels de secours avaient été mobilisés durant la nuit de la Saint-Sylvestre.

Hier, c'est à Aulnay-sous-Bois (Seine-Saint-Denis) cette fois, vers 18h dans la cité des 3.000, que deux policiers ont été pris à partie et que l'un d'entre eux a été frappé alors qu'ils voulaient contrôler un scooter volé. C'est ce qu'indique franceinfo, confirmant une information du "Parisien". Les policiers qui voulaient contrôler un scooter volé ont été agressés par plusieurs personnes.

En octobre 2016, la violente agression de deux policiers, grièvement blessés par des cocktails Molotov dans leurs voitures à Viry-Châtillon, dans l'Essonne, avait déclenché un mouvement de fronde inédit. L'autre policier a tiré en l'air avec son arme de service à deux reprises pour "calmer la situation", a précisé l'une de ces sources. Les policiers avaient manifesté pour exprimer leur lassitude face à la "haine anti-flics" et dénoncer le manque de moyens financiers.

Recommande: