Le président catalan destitué Puigdemont "exige" la restauration de son gouvernement

01 Janvier, 2018, 03:06 | Auteur: Lynn Cook

Depuis Bruxelles où il est exilé, l'indépendantiste catalan Carles Puigdemont a profité de ses vœux 2018 pour demander au pouvoir espagnol des négociations politiques ainsi que la restitution de son gouvernement, destitué le 27 octobre.

Toujours réfugié en Belgique, Carles Puigdemont a déclaré samedi sur les réseaux sociaux depuis Bruxelles que l'Espagne devrait "reconnaître les résultats électoraux du 21 décembre et commencer à négocier politiquement avec le gouvernement légitime de la Catalogne".

S'il rentre en Espagne, il sera placé en détention provisoire.

Carles Puigdemont a fui vers la Belgique pour éviter une enquête judiciaire sur sa possible rébellion et celle de son gouvernement. "Les urnes ont parlé, la démocratie a parlé, chacun a pu s'exprimer". Mais près de 52% des Catalans ont voté pour des partis qui défendent le maintien de la région en Espagne, compliquant davantage la sortie de crise. "Carles Puigdemont croit qu'il pourra être président de la Généralité (exécutif catalan) par internet et Whatsapp", depuis la Belgique, a ironisé samedi Inès Arrimadas, la chef en Catalogne du principal parti d'opposition aux indépendantistes, Ciudadanos. Le gouvernement espagnol doit "commencer à négocier politiquement avec le gouvernement légitime de Catalogne, a-t-il dit". Qu'attend le président Rajoy pour accepter la volonté des Catalans?

Recommande: