" Le bouton nucléaire est toujours sur mon bureau ", dit Kim Jong-un

01 Janvier, 2018, 10:51 | Auteur: Lynn Cook
  • Pyongyang compte booster sa puissance nucléaire

Lui aussi a fait part de ses voeux pour la nouvelle année...

Lors de ses vœux du Nouvel an, le dirigeant nord-coréen a assuré que Pyongyang n'utiliserait ses armes nucléaires que si sa sécurité est menacée, tout en promettant de poursuivre le déploiement opérationnel de ses têtes nucléaires et de ses missiles balistiques.

Au cours de l'année écoulée, Pyongyang a considérablement intensifié ses efforts pour dérouler ses programmes nucléaire et balistique interdits malgré de multiples sanctions de l'Onu et la rhétorique de plus en plus belliqueuse émanant de Washington.

"Les États-Unis doivent savoir que le bouton pour les armes nucléaires est sur ma table", a-t-il souligné, selon la version traduite du discours obtenu par Associated Press.

Fin novembre, le dirigeant Kim Jong-Un déclare que son pays est devenu un Etat nucléaire après avoir testé avec succès un missile capable de frapper n'importe où aux Etats-Unis.

Le Conseil de sécurité de l'ONU a durci la semaine dernière les mesures de rétorsion contre la Corée du Nord par un vote unanime sur une résolution américaine, en ciblant le pétrole et les travailleurs nord-coréens à l'étranger.

"Le président Américain, Donald Trump s'est, en réponse aux ambitions nucléaires de PyongYang, engagé à la tribune des Nations-Unis, de " détruire totalement " la Corée du Nord en cas d'attaque lancée contre les USA, traitant Kim Jong-Un de " petit homme-fusée ". Il a ajouté envisager l'envoi en février prochain d'une délégation nord-coréenne aux jeux Olympiques d'hiver de Pyeongchang, dont il a dit souhaiter la réussite.

Un responsable du département d'État américain a précisé que "certains navires", dont des bateaux chinois, "se livraient à des activités prohibées par l'ONU, y compris des transbordements de produits pétroliers raffinés entre deux vaisseaux et le transport de charbon provenant de la Corée du Nord".

Deux athlètes nord-coréens - un couple de patineurs - sont d'ores-et-déjà qualifiés pour le JO mais leur participation est largement tributaire de l'évolution de la situation politique et militaire de la péninsule. "Nous devons améliorer les relations Nord-Sud, qui sont gelées, et faire de cette année un tournant dans l'histoire nationale" coréenne.

Recommande: