La requête des patients rejetée par le juge — Levothyrox

27 Décembre, 2017, 01:05 | Auteur: Jonathan Ford
  • Une boite de Levothyrox. 

Le juge des référés a débouté la quarantaine de patients qui souhaitaient, eux aussi, que le laboratoire Merck leur livre l'ancienne formule et réclamaient des indemnisations pour "préjudice d'angoisse". Le juge des référés, qui a également rejeté la demande d'indemnisation pour "préjudice d'angoisse", a basé sa décision sur plusieurs arguments: "absence de certificats médicaux" sur les effets néfastes du médicaments, "existence de substituts", "seulement 0,6% soit 15.600 des 2,6 millions personnes traitées par Lévothyrox concernées par ce problème et mise sur le marché par le laboratoire de 218.080 boites", a expliqué Me Jacques Lévy. Ce jugement "reprend les arguments de Merck sans tenir compte des nôtres", a déploré Me Lévy.

Selon l'avocat, les absences de certificats médicaux s'expliquent par "le refus des médecins d'en faire sur le conseil du Conseil du l'ordre" et, il l'assure, les chiffres avancées par le laboratoire sont loin de refléter la réalité. Il poursuit: "La plupart des patients n'a pas fait de déclaration " et les 218 080 boîtes représentent "1,5 boîte par pharmacie ". Ces patients ont demandé à la justice d'ordonner au laboratoire Merck de leur fournir en urgence l'ancienne formule du médicament.

Merck a fait appel de la condamnation toulousaine, qui était assortie d'une astreinte de 10 000 euros par jour et par infraction constatée. Idem pour Me Lévy, qui a prévenu faire appel de la décision de Saint-Gaudens.

Ils demandaient l'accès en urgence à l'ancienne formule du Levothyrox.

Le laboratoire a en effet annoncé jeudi 21 décembre que 100.000 nouvelles boîtes de l'ancienne formule du Levothyrox étaient disponibles en France et que 100.000 autres étaient en cours d'acheminement pour "début 2018".

D'autres audiences sont prévues à Toulouse, Castres, Montauban, Pau, Albi...

Le 24 octobre, l'avocat toulousain des plaignants, Me Christophe Lèguevaques, avait assigné Merck à Lyon, où le groupe allemand a son siège français, en déposant les 108 premiers dossiers de cette action collective. En Europe, il n'y a qu'en France que la formule a changé. Et je les dénonce.

Recommande: