Finistère : un médecin rémunéré pendant 30 ans malgré son absence

24 Décembre, 2017, 01:40 | Auteur: Jonathan Ford
  • En trente ans personne n'a croisé le médecin dans les couloirs de l'hôpital

Un médecin a coûté 5,5 millions d'euros à l'hôpital de Quimperlé (Finistère) pour la seule période 2012-2016, écrit la chambre régionale des comptes de Bretagne dans un rapport publié jeudi. Un médecin absent depuis 30 ans aurait été maintenu parmi les effectifs et continuait à être grassement rémunéré par l'établissement hospitalier de cette ville.

Rien qu'entre 2012 et 2016, ce grand absent a coûté la modique somme de 5.5 millions d'euros.

Ce sujet a été diffusé dans le journal télévisé de 13h du 22/12/2017 présenté par Jacques Legros sur TF1. Pendant 30 ans, l'établissement a rémunéré un médecin, ancien chef de service en 1984, alors que l'homme n'exerçait plus. Depuis cette date, "plusieurs rapports émanant de diverses instances [.] ont révélé des problèmes quant à la manière de servir de ce médecin, mentionnant notamment "une incompétence avérée" ainsi que des problèmes de comportement, tant vis-à-vis du personnel que des patients, incompatibles avec ses fonctions".

En 2004, l'agence régionale de l'hospitalisation (ARH) avait même attribué une enveloppe de 124.000 euros par an à l'hôpital pour " compenser le surcoût lié à ce praticien sans affectation ni activité ". Mais l'établissement a toutefois continué de le rémunérer à raison de 7400 euros brut par mois (au 31 octobre 2016)!

En 2010, le directeur de l'hôpital lui a demandé de faire valoir ses droits à la retraite mais ce dernier a refusé. Nous avons travaillé en concertation avec l'Agence régionale de santé pour régler le problème.

Il partira à la retraite en janvier 2017, éreinté par une dure vie de labeur. "Le médecin a pris sa retraite en janvier", a réagi Carole Brision, nouvelle directrice de l'hôpital de Quimperlé, précisant que "la chambre régionale avait mis en évidence la bonne maîtrise salariale de l'établissement".

Recommande: