SNCF/RATP : la ponctualité des trains régionaux s'est dégradée, s'alarme l'UFC-Que choisir

23 Décembre, 2017, 01:58 | Auteur: Aubrey Nash
  • Retards des TER: l'UFC-Que choisir demande l'indemnisation automatique des abonnés

En Ile-de-France (84 % des passagers des trains régionaux) la situation continue de se dégrader, avec une seule ligne sur 13 qui atteint son objectif contractuel de ponctualité. Pourtant, tout cela n'a rien d'inéluctable, car dans certains pays, y compris des pays où la crise économique a été plus sévère qu'en France comme l'Espagne, les retards des TER sont deux fois moins nombreux sur le réseau de transport régional.

Au cours de l'année 2016, seuls 89,2% des trains régionaux sont arrivés à l'heure, un chiffre en baisse de 0,2 point. "Cette situation est d'autant plus inacceptable que les retards se concentrent aux heures de pointe", note l'UFC.

Ces retards sont directement imputables à la SNCF dans 59% des cas, contre seulement 24% pour des raisons externes ou encore 17% pour des questions d'infrastructures ferroviaires, explique l'UFC-Que choisir.

L' UFC-Que Choisir vient de sortir le classement des régions où les trains ont le plus de retard.

L'association demande donc " la généralisation sans délai d'une indemnisation automatique des abonnés en cas de retards récurrents, et une hausse des pénalités dues par la SNCF en cas de qualité dégradée ". "La législation européenne et la politique commerciale des transporteurs ferroviaires ou aériens prévoient une légitime". Sur 18 conventions TER régionales signées, seulement 7 ont instauré un dispositif de remboursement automatique d'une part du prix de l'abonnement. "Et encore, ceux-ci sont majoritairement trop parcellaires, avec des conditions strictes et des montants faibles, qui vident de son sens la mesure", complète l'association. Elles sont en outre d'ampleur limitée par rapport aux lourds dysfonctionnements vécus au quotidien par les usagers du Transilien et du RER.

La SNCF fait savoir qu'elle conteste les méthodes de calcul de l'UFC que choisir et elle affirme que la régularité des trains s'améliore depuis un an. L'UFC-Que Choisir 87 a donc décidé d'interpeller directement la Nouvelle-Aquitaine, l'organisation des transports ferroviaires étant désormais l'une de ses principales prérogatives. Surtout, l'UFC demande au gouvernement d'accélérer les expérimentations d'ouverture à la concurrence des conventions TER.

Selon l'étude de l'association, les TER les plus ponctuels se trouvent en Bretagne (93,9 %), en Haute-Normandie (93,2 %) et dans le Grand Est (93,2 %). Pour permettre une comparaison appropriée, nous comparons pour l'évolution en deux ans à la période novembre 2014 à octobre 2015.

La présidente de l'UDUPC se félicite de l'intervention de l'UFC-Que Choisir: "Évidemment, on ne peut qu'être heureux d'être entendu par une telle association de consommateurs et soutenus". Cumul de janvier à septembre 2015 et de janvier à septembre 2017.

Recommande: