Kaboré défend la création de la monnaie unique dès 2020 — Cedeao

20 Décembre, 2017, 01:19 | Auteur: Aubrey Nash
  • Le président burkinabé Roch Kaboré Ph pressafrik

La sortie du président du Burkina Faso, Roch Kaboré, sur une future monnaie de la CEDEAO (la Communauté économique des États de l'Afrique de l'Ouest) laisse rêver à cette issue.

De l'autre, le président du Niger Mahamadou Issoufou prône au contraire une approche plus incrémentale, souhaitant la mise en œuvre de la monnaie unique de la Cedeao dès 2020 pour les pays " techniquement prêts", avec une adhésion des autres États au fur et à mesure, sur le modèle de l'élargissement de la zone euro.

Lors de sa visite officielle au Burkina Faso, le président Emmanuel Macron avait répondu aux jeunes Burkinabés en disant que si leur président Roch Kaboré le désirait, son pays pourrait sortir du franc CFA aussi tôt qu'il en aurait fait la demande.

Constatant le non-respect de ces objectifs, la quatrième réunion de la task force présidentielle sur le programme de la monnaie unique de la Cedeao, qui s'est tenue à Niamey le 24 octobre dernier, a décidé de se donner jusqu'à février 2018 pour proposer une nouvelle feuille de route en vue d'accélérer la création de la monnaie unique en 2020.

Le Président burkinabè avait pris part samedi dans la captiale du Nigeria à la 52ème session ordinaire de la Conférence des chefs d'Etat et de gouvernement de la CEDEAO. Des objectifs loin d'être atteints!

La CEDEAO se dit résolument engagée à créer sa monnaie unique. Aussi, précise t-il qu'en 2020, cette monnaie devra donc exister et démarrer.

Recommande: