Un chirurgien reconnaît avoir gravé ses initiales sur le foie de patients

17 Décembre, 2017, 04:07 | Auteur: Jonathan Ford
  • Royaume-Uni- Chirurgie

Retrouvez cet article sur LeParisien.frBeaumont-sur-Oise: deux frères d'Adama Traoré en garde à vue pour trafic de cannabisPoursuivi pour avoir aidé à sa femme à mourir, Jean Mercier définitivement relaxéFresnes: un surveillant jugé pour avoir frappé un détenu à coups de piedL'avocat de Salah Abdeslam demande le report du procès en BelgiqueViolation du secret de l'instruction: que risque l'ex-ministre Urvoas? Celles-ci avaient été inscrites avec un laser à argon, utilisé par les chirurgiens pour stopper les saignements. Un chirurgien britannique vient de plaider coupable pour avoir gravé ses initiales sur le foie de deux patients. Avoir gravé en 2013, ses initiales "SB" sur le foie de deux patients, sous anesthésie et qui n'avaient pas donné leur consentement.

Simon Bramhall a aussi des personnes qui prennent sa défense. "J'ai été convoqué à une réunion disciplinaire le 15 mai".

Parlant après la suspension de Simon Bramhall, Joyce Robins, de l'association Patient Concern, a déclaré: "C'est un patient dont nous parlons, pas d'un livre d'autographes ".

Durant l'audience le procureur Tony Badenoch a estimé qu'il s'agissait d'une affaire hors du commun et complexe, sans précédent légal dans le droit pénal. "Ce sera à d'autres de décider si, et dans quelle mesure, son aptitude à pratiquer est perturbée". Les interventions chirurgicales ont eu lieu à l'hôpital Queen Elizabeth de Birmingham.

Il a notamment produit le témoignage d'une patiente qui a fait valoir "même s'il avait mis ses initiales sur mon foie transplanté, je ne m'en serais pas soucié".

Recommande: