L'incroyable découverte d'une tique vieille de 100 millions d'années — Dinosaures

15 Décembre, 2017, 01:25 | Auteur: Lynn Cook
  • Dans Jurassic Park John Hammond extrait de l’ADN de dinosaures dans des moustiques datant du Jurassique et conservés dans de l’ambre

Dans la revue Nature Communications, des chercheurs annoncent la découverte de quatre tiques parfaitement conservées dans de l'ambre, vieille de 99 millions d'années.

Ceux qui ont vu le film Jurassic Park de Steven Spielberg, sorti en 1993 (et adapté du roman de Michael Crichton) savent très bien où tout cela nous amène: car c'est précisément grâce au sang contenu dans un moustique prisonnier dans l'ambre que des chercheurs parviennent, dans cette œuvre de fiction, à récupérer le code ADN d'un dinosaure et à ressusciter génétiquement les sauriens géants! Avant de conclure qu'il "est extrêmement rare de découvrir des fossiles de parasites hématophages directement liés aux restes de leurs hôtes". Toutes les tentatives, pour extraire L'ADN des échantillons d'ambre, se sont révélées infructueuses en raison de la courte durée de vie de cette molécule complexe. La plume dans l'ambre est semblable à la structure des plumes d'oiseau modernes et elle offre la première preuve directe d'une relation parasite-hôte précoce entre les tiques et les dinosaures à plumes. Et si reconstituer un dinosaure en chair et en os n'était plus du cinéma? Au final, le plus impressionnant reste encore le nom de l'une des espèces de tiques découvertes dans l'ambre: Deinocroton draculi, ce qui signifie littéralement " la terrible tique de Dracula "!

Autant vous dire que l'ouverture d'un véritable Jurassic Park ne fait pas vraiment partie des objectifs visés par les chercheurs... Aujourd'hui, les doryphores se nourrissent dans les nids et consomment les plumes, la peau et les poils des occupants du nid. Les chercheurs ont également exhumé une queue quasiment intacte d'un dinosaure à plumes, sur laquelle était la tique.

Pour parachever le tout, et décevoir encore quelque peu les amateurs de sensations fortes, le dinosaure en question, dont la plume a été retrouvée en compagnie du parasite, ne devait pas être plus gros... qu'un poulet. Les oiseaux étaient la seule lignée de dinosaures théropodes à survivre à l'extinction de masse à la fin du Crétacé il y a 66 millions d'années, mais les tiques n'ont pas seulement survécu, car elles ont continué à prospérer sur toute la surface de la planète. L'un de ces parasites est même encore accroché à la plume.

Recommande: