Arabie Saoudite : la Révolution passe par les salles de cinéma !

14 Décembre, 2017, 05:43 | Auteur: Jonathan Ford
  • Arabie Saoudite : la Révolution passe par les salles de cinéma !

Vers une libéralisation progressive de la société en Arabie saoudite?

Ce n'était pas gagné: en janvier, le mufti d'Arabie saoudite s'était insurgé contre la possible ouverture de salles de cinéma, affirmant qu'elles seraient sources de "dépravation" car elles favorisent la mixité. C'est ce qu'a annoncé ce lundi 11 décembre le ministère de la Culture. Les autorités vont délivrer dès à présent les permis d'exploitation, a-t-il ajouté.

Les premières salles de cinéma devraient ouvrir leurs portes au public, en mars prochain. Pourtant, même si les salles étaient interdites, le cinéma saoudien commence à être reconnu au niveau international. L'Arabie saoudite disposera de plus de 300 salles de cinéma à l'horizon 2030 et l'industrie cinématographique devrait générer 24 milliards de dollars pour l'économie nationale et créer 30.000 postes d'emploi, selon les estimations officielles.

Dans le cadre d'un ambitieux plan de réformes soutenu par le prince héritier Mohammed ben Salmane, le gouvernement tente de promouvoir des spectacles et d'autres formes de divertissement dans le royaume malgré l'opposition des milieux ultraconservateurs.

Malgré l'interdiction, le cinéma saoudien a éclos ces dernières années. La comédie romantique " Barakah Meets Barakah " de Mahmoud Sabbagh a été projetée à la Berlinale et " Wadjda " de Haifaa Al-Mansour a été le premier film saoudien à participer en 2013 aux Oscars du meilleur film étranger.

Recommande: