Un ancien cadre de Facebook critique violemment les réseaux sociaux

13 Décembre, 2017, 03:07 | Auteur: Lynn Cook
  • Facebook une merde qui déchire le tissu social

Et Chamath Palihapitiya n'est pas le seul à avoir averti les utilisateurs des méfaits des réseaux sociaux.

Ancien cadre de Facebook, Chamath Palihapitiya défend à ses enfants d'utiliser le réseau social. Longtemps, Chamath Palihapitiya a travaillé comme vice-président en charge de la croissance de l'audience de Facebook.

Ce n'est pas la première fois qu'un ancien employé de Facebook fustige le réseau social et ses concurrents. Car il ne dit pas seulement que l'utilisation de Facebook contribue à saper le tissu social, mais aussi que les gens sont "programmés" qu'ils le réalisent ou non.

"C'est parce qu'il a pris ce recul vis-à-vis des réseaux sociaux que Palihapitiya interdit à ses enfants d'utiliser " cette merde " et recommande à tout un chacun de prendre " une vraie pause ".

"Si celui qui est déjà considéré par certains comme un " objecteur de conscience " reconnait que Facebook fait " majoritairement du bien dans le monde ", il remet toutefois en cause le bien fondé de certaines fonctionnalités propres aux réseaux sociaux, à commencer par la sacro-sainte attribution de " j'aime, de cœurs et de pouces levés ". Lors de son discours, il s'est notamment attaqué aux boutons "j'aime" et aux commentaires qui créent "des boucles fonctionnant sur la dopamine" et "détruisent le fonctionnement de la société".

Les réseaux sociaux, selon lui, "sapent les fondamentaux du comportement des gens", a-t-il ajouté, en faisant part de "son immense culpabilité". Social Capital a également investi dans Slack, une plateforme qui provoque de l'anxiété.

Recommande: