En fusionnant, les bretons d'Aucy et Triskalia créent un géant de l'agroalimentaire

13 Décembre, 2017, 03:20 | Auteur: Aubrey Nash
  • Alain Perrin, Georges Galardon (président

Dominique Ciccone (DG de Triskalia), Georges Galardon (président de Triskalia), Loïg Chesnais-Girard (président de la Région Bretagne), Serge Le Bartz (président de D'aucy) et Alain Perrin (DG du groupe D'aucy). La fusion interviendra dans les deux ans.

Les Groupes d'aucy et Triskalia annoncent leur intention d'unir leurs forces pour bâtir un nouveau projet agroalimentaire coopératif breton.

Les groupes d'aucy et Triskalia ont construit leur réussite sur les mêmes valeurs coopératives, le principe de l'ancrage territorial et la volonté d'inscrire leurs activités dans la durée. "Avec ce projet, les agriculteurs décident de leur avenir", a assuré Georges Galardon. "Afin de poursuivre la création de valeur, cela passera par l'innovation ".

Les objectifs de ce rapprochement sont multiples.

Le second objectif visera, par ailleurs, le développement de filières agroalimentaires fondé, entre autres, sur la convergence des métiers et des moyens industriels, le positionnement stratégique de ses marques fortes telles que d'aucy ou Paysan Breton et le renforcement de ses activités sur le plan international. "Avec ce partenariat, nous allons porter cette ambition internationale encore plus loin ". La société affiche en 2016 un chiffre d'affaires de 1,9 milliard d'euros.

Le groupe d'Aucy qui s'organise autour de 4 branches (agriculture, légumes et plats cuisinés appertisés, œufs et viandes) rassemble 9000 adhérents répartis sur 4 départements bretons et pèse 1,2 Mds € de chiffre d'affaires (2016). Plusieurs leviers devraient être activés pour cela, comme des conseils renforcés aux adhérents, l'extension des gammes de produits ou encore la signature d'opérations de croissance externe pour poursuivre l'internationalisation du groupe.

Les deux coopératives bretonnes se donnent six mois, jusqu'au 22 juin, date des deux assemblées générales extraordinaires, pour finaliser leur projet de mariage. "Nous allons réfléchir à un nouveau nom et à un nouveau lieu pour un siège social, qui restera bien entendu en Bretagne", précise Serge Le Bartz, président du groupe D'aucy. "Et dans deux ans maximum nous procéderons à la fusion des deux coopératives ".

Recommande: