Les derniers mots de Jean d'Ormesson avant son décès

09 Décembre, 2017, 05:19 | Auteur: Ruben Ruiz
  • Johnny Hallyday et Jean d'Ormesson

Si la star du rock'n'roll français aura le droit à un hommage populaire ce samedi, l'écrivain a eu le privilège de recevoir de recevoir un hommage national ce matin lors d'une cérémonie aux Invalides, présidée par Emmanuel Macron.

"C'est cette clarté qui d'abord nous manquera", a-t-il poursuivi. Il débutera à 10h30 par une messe célébrée à la cathédrale Saint-Louis des Invalides à Paris.

La disparition de Jean d'Ormesson a suscité une grande émotion aussi bien auprès de ses lecteurs - il avait écrit une quarantaine d'ouvrages - que de tous ceux qui savouraient son humour tantôt pétillant, tantôt parfois grinçant, dans ses apparition médiatiques.

Après la marche funèbre entonnée par l'orchestre de la Garde républicaine, la Marseillaise a retenti avant que le pianiste Karol Beffa joue un concerto pour piano de Mozart.

Invitée jeudi 7 décembre dans l'émission La Grande librairie, sur France 5 Héloïse d'Ormesson a révélé les derniers mots écrits par son père, trois jours avant sa mort. Tout passe. Tout finit. Son titre sonne comme un défi: "Et moi, je vis toujours". "Il n'est pas impossible.Mais que je sois passé sur et dans ce monde où vous avez vécu est une vérité et une beauté pour toujours et la mort elle-même ne peut rien contre moi". C'est l'académicien Jean-Marie Rouart qui prononcera l'éloge de son ami immortel disparu au début de la semaine à l'âge de 92 ans. Des dizaines d'anonymes ont aussi souhaité rendre hommage à cet "esprit français accompli qui possédait une malice naturelle".

C'est le chef de l'Etat, Emmanuel Macron qui présidera la cérémonie dès 12H très protocolaire dont je vous parlais ici. Homme brillant, espiègle, volontiers séducteur derrière son regard bleu malicieux, l'écrivain fut également journaliste, philosophe et chroniqueur.

Recommande: