Le Sénégal veut faire de son nouvel aéroport un véritable "hub" africain

08 Décembre, 2017, 02:06 | Auteur: Lynn Cook
  • Aibd  Ailss: Un changement d’échelle à tous les niveaux

Il aura fallu 10 ans entre la pose de la première pierre et la livraison du nouvel aéroport international de Dakar, inauguré ce jeudi et qui porte le nom de Blaise Diagne, premier député africain élu au Parlement français en 1914.

"Le trafic aérien intérieur doit revivre".

Macky Sall, qui devrait se présenter pour un second mandat en 2019, a fait du développement des infrastructures un pilier de son Plan Sénégal émergent (PSE). Pour ce faire, il nous faut une compagnie aérienne nationale qui vole à la hauteur de notre vision.

La compagnie assure que ses clients seront tenus informés individuellement du changement d'aéroport.

Le président Sall a promis que la nouvelle compagnie nationale lancera très prochainement ses activités avec ses deux appareils ATR 72-600, livrés pour desservir les pays voisins et les vols domestiques. "C'est un modèle d'avion de dernière génération", se réjouit le chef de l'Etat. Les présidents gambien Adama Barrow, bissau-guinéen José Mario Vaz, et gabonais Ali Bongo étaient en revanche présents. Plusieurs personnalités sénégalaises et étrangères ont aussi assisté à la cérémonie.

Depuis le lancement des travaux en décembre 2007 par le président Abdoulaye Wade, des hommes et des femmes toutes catégories confondues, ont consacré du temps et d'immenses efforts à la réalisation de cet ouvrage. D'abord confiés au géant saoudien du BTP BinLaden Group, les travaux ont été repris en 2016 par deux sociétés turques.

Recommande: