L'art napolitain de tourner la pizza entre au patrimoine de l'Humanité

08 Décembre, 2017, 02:02 | Auteur: Lynn Cook
  • Image d'illustration d'un pizzaïolo

Cette inscription a eu lieu lors de la réunion du Comité intergouvernemental pour la sauvegarde du patrimoine culturel immatériel, qui se tient jusqu'au 9 décembre à Jeju en Corée du Sud.

L'art du pizzaïolo napolitain, le séga tambour de Rodrigues, le savoir-faire des meuniers néerlandais ou la fête de la jarre sacrée en Inde pourraient faire leur entrée cette semaine sur la liste représentative du patrimoine culturel de l'humanité. Son art, un véritable " savoir-faire culinaire " est rentré au patrimoine immatériel de l'Unesco.

La pizza, est désormais un des produits les plus vendus et consommés au monde. Il y est dit que ce " savoir-faire culinaire", qui associe " chansons, sourires, technique [et] spectacle", remonte au XVI siècle.

Onze propositions émanent d'États d'Asie et du Pacifique, sept d'Europe de l'Ouest ou d'Amérique du Nord, six d'Europe de l'Est, les autres provenant d'États africains, d'Amérique latine et des Caraïbes ainsi que d'un État arabe.

L'inscription d'éléments sur cette Liste permet aux États parties à la Convention de l'UNESCO pour la sauvegarde du patrimoine culturel immatériel de mobiliser la coopération et l'assistance internationales nécessaires pour permettre aux communautés de faire vivre et de transmettre leur patrimoine culturel immatériel.

Le Comité, formé par les représentants de 24 États, assure le suivi de la mise en œuvre de cet instrument juridique ratifié par 175 États qui ont intégré la sauvegarde du patrimoine immatériel dans leurs législations nationales.

Recommande: