7 ans de prison pour un dirigeant de Volkswagen — Dieselgate

08 Décembre, 2017, 02:58 | Auteur: Lynn Cook
  • Oliver Schmidt qui dirigeait le bureau de mise en conformité avec la réglementation américaine entre 2014 et mars 2015

Arrêté en début d'année aux Etats-Unis, il avait plaidé coupable dans le cadre de l'affaire du 'dieselgate' contre une réduction de peine.

400 000 dollars d'amende et 7 ans de prison pour Oliver Schmidt: cet ancien cadre du constructeur automobile allemand, Volkswagen, a été reconnu coupable de fraude dans le scandale du "Dieselgate ". "Mon opinion est que vous êtes un conspirateur essentiel dans ce complot destiné à escroquer les Etats-Unis", a déclaré le juge Sean Cox. 'Vous avez perçu cela comme une occasion de briller (.) et de gravir les échelons au sein de VW', a-t-il ajouté à l'adresse d'Oliver Schmidt, ressortissant allemand qui comparaissait dans un tribunal fédéral de Detroit, dans le Michigan.

Sur les sept ans d'emprisonnement, cinq ont été prononcés au titre de l'accusation de conspiration pour fraude et deux pour avoir enfreint les lois sur l'environnement. Selon le tribunal de la ville américaine de Detroit, Oliver Schmidt aurait déjoué les contrôles anti-pollution des autorités, violant ainsi, la loi sur la qualité de l'air. En échange de sa collaboration - qui a permis de lancer des poursuites contre d'autres responsables de Volkswagen - James Liang a été condamné à 40 mois de prison et 200.000 dollars d'amende.

En 2015, le constructeur Volkswagen, avait reconnu avoir installé sur 11 millions de voitures un logiciel pour truquer les chiffres sur les émissions polluantes de ses moteurs.

Recommande: