Les autorités déjouent une tentative d'assassinat contre Theresa May (médias britanniques) — GB

07 Décembre, 2017, 00:47 | Auteur: Lynn Cook
  • REUTERS  Matt Dunham  Pool

Les deux hommes n'ont pas dit s'ils plaideraient coupable.

Selon la chaîne télévisée Sky News, la première à avoir rapporté l'information, la menace était jugée tellement sérieuse que le directeur général du MI5, les services de renseignement intérieurs, en a informé le conseil des ministres.

Theresa May a-t-elle échappé au pire?

La ministre s'exprimait devant les députés après la publication d'un rapport sur la gestion des attentats par la police et le MI5, le service de renseignement britannique.

D'après Sky News, cela faisait plusieurs semaines que Scotland Yard et la police du comté des West Midlands étaient sur la piste de ce complot. Les deux hommes ont été arrêtés le 28 novembre et ont comparu mercredi, portant tous deux des survêtements gris. Une audience se tient ce mercredi à Londres.

Les deux hommes, âgés de 20 et 21 ans, auraient prévu de faire exploser des bombes dissimulées dans des sacs à dos à l'entrée de la résidence des Premiers ministres à 10 Downing Street, puis d'assassiner Theresa May à l'aide de couteaux, ont précisé les médias britanniques.

Le Royaume-Uni a été visé par cinq attaques terroristes en 2017, à Londres et Manchester, faisant en tout 36 morts.

D'après la police, " bien plus de 500 enquêtes de contre-terrorisme sont actuellement en cours, impliquant plus de 3.000 personnes ".

La ministre de l'intérieur, Amber Rudd, a annoncé mardi que " 22 complots terroristes islamistes " avaient été déjoués depuis l'assassinat d'un soldat en pleine rue à Londres, en mai 2013. Plus de 20.000 autres ont déjà fait l'objet d'une enquête pour terrorisme dans le passé, selon la même source.

Recommande: