La dernière ligne… droite — Présidence des Républicains

07 Décembre, 2017, 02:39 | Auteur: Lynn Cook
  • Présidence de LR Wauquiez grand favori face à deux trentenaires combatifs

"Comme je l'ai dit, je ne fais pas campagne dans le cadre de cette élection à la présidence de LR et je n'ai pas d'appel à lancer". L'ancien candidat à la primaire des Républicains s'est affiché ce mardi soir dans sa ville avec Maël de Calan, candidat à la présidence du parti, annonçant qu'il lui " apporterait son suffrage " lors du vote dimanche prochain.

Se dépeignant comme "la candidate des militants" et comme l'incarnation d'une droite ni "complaisante avec Macron, celle de Maël de Calan", ni "rabougrie et caricaturale", la maire LR de Taverny se veut la défenseure d'"une droite à visage humain", qui "assume le programme de François Fillon mais qui a à coeur de résorber les fractures sociales et territoriales" notamment.

Comme vous pouvez le voir dans notre vidéo en tête d'article, l'ex-ministre du Budget a vanté les deux challengers de cette campagne comme ceux qui "ont des idées claires et refusent toute porosité avec le Front national". "Et puis, il est résolument, pas béatement, européen", a ajouté le maire de Bordeaux. Et le conseiller départemental finistérien de 36 ans pourra compter sur un soutien de poids, celui de son "mentor" Alain Juppé.

J'aime l'homme qu'il est. "C'est un homme de droite qui n'a pas développé une pensée politique, mais qui incarnait assez bien ce qu'est l'électeur de droite", a déclaré Maël de Calan. "C'est une personnalité chaleureuse, bienveillante, optimiste".

Si elle épingle la volonté de Maël de Calan de peser le plus possible après l'élection comme "l'image de l'opportunisme ambiant", ainsi que la trajectoire de Virginie Calmels, elle attaque principalement l'archi favori du scrutin, Laurent Wauquiez.

Recommande: