Un corbeau menace le procureur — Affaire Grégory

06 Décembre, 2017, 00:53 | Auteur: Lynn Cook
  • Affaire Grégory. Le procureur général de Dijon menacé par une lettre anonyme

La lettre est arrivée au parquet général de Dijon le 11 août 2017, soit moins de deux mois après les nouveaux rebondissements de l'affaire Grégory. La page est non signée, et a fait l'objet d'une expertise ADN.

Les mots sont glaçants. Elle contenait pour la première fois des menaces de mort à l'encontre du procureur. Il y est fait mention du "suicide, en juillet dernier, de Jean-Michel Lambert, le premier magistrat instructeur de l'affaire Grégory" et de menaces, "JUSTICE EST FAITE POUR LAMBERT ET LES AUTRES". Cette information est révélée par la journaliste de France Inter Corinne Audouin. Certains auteurs donnent leur opinion, d'autres tentent de trouver un coupable tandis que certains balancent des noms brutalement.

Selon le procureur, cette lettre "n'a aucune incidence sur le développement du dossier" et "il ne faut pas lui donner une importance qu'elle n'a pas".

D'autant que la lettre à la particularité de faire référence à des éléments précis du dossier. Impossible aussi de savoir d'où a été posté la lettre, le système d'oblitération de La Poste ayant changé. Des lettres d'insultes ont également été envoyées aux grands-parents du petit garçon.

Le lieu d'expédition ne pouvant être retrouvé, la lettre a été analysée par un expert, qui a révélé avoir isolé un profil ADN masculin sur le courrier et l'enveloppe, " ainsi que 13 mélanges d'ADN masculin et féminin.

Recommande: