Liban: Saad Hariri revient sur sa démission du poste de Premier ministre

06 Décembre, 2017, 00:26 | Auteur: Lynn Cook
  • Saad Hariri revient sur sa démission du poste de premier ministre du Liban

" Le Conseil des ministres a remercié le Premier ministre d'être revenu sur sa démission ", a indiqué le gouvernement dans ce communiqué lu par M. Hariri lui-même.

BEYROUTH, 5 décembre (Reuters) - Le Premier ministre libanais, Saad Hariri, a officiellement retiré sa démission mardi après que tous les membres de son gouvernement ont accepté de se dissocier de tous les conflits en cours dans les pays arabes. Le but de cette décision d'apaisement serait de préserver les relations entretenues par le Liban et les autres pays arabes. La France organisera une réunion de soutien au pays.

Cette annonce, faite le 4 novembre dernier dans une allocution télévisée enregistrée à Ryad, avait en effet provoqué une crise politique majeure au Liban, sur fond de lutte d'influence régionale entre l'Arabie saoudite, dirigée par une monarchie sunnite, et l'Iran chiite.

Mardi, le gouvernement libanais a réaffirmé sa volonté de " se distancier " des conflits de la région.

Une telle politique était déjà prônée par ce gouvernement au moment de sa formation en 2016.

"Une réaffirmation de la +distanciation+ libanaise, nonobstant son hypocrisie manifeste et l'impossibilité de la traduire concrètement, permet de sauver la face et de gagner du temps", a affirmé à l'AFP Karim Bitar, spécialiste du Moyen-Orient à l'Institut des affaires internationales et stratégiques de Paris (Iris). Il avait notamment évoqué la Syrie, où son camp soutient l'opposition alors que le Hezbollah combat aux côtés de l'armée syrienne, et le Yémen, où Riyad mène une coalition militaire contre les rebelles chiites houthis.

Le président libanais, Michel Aoun et le président du Parlement Nabih Berri avaient refusé de reconnaître cette démission faite depuis l'étranger et demandé à Saad Hariri de rentrer au Liban pour faire valoir ses arguments.

Il est rentré au Liban trois semaines plus tard, après un séjour en France, et avait gelé sa démission.

Recommande: