Jeux olympiques : la Russie bannie de Pyeongchang, mais pas tous ses athlètes

06 Décembre, 2017, 00:37 | Auteur: Ruben Ruiz
  • Le monde de l'olympisme retient son souffle avant la décision du CIO

La nation russe est bien suspendue de toute activité olympique, mais les athlètes russes ayant fait la preuve de leur probité sportive pourront concourir sous drapeau neutre.

Le CIO, qui a décidé de suspendre la Russie, a aussi banni à vie des jeux Olympiques le vice-Premier ministre russe Vitali Moutko, ancien ministre des Sports à l'époque des JO de Sotchi. Le rapport McLaren avait accusé la Russie d'avoir mis en place "un système de dopage institutionnalisé".

"Il s'agit d'une attaque sans précédent contre l'intégrité des jeux Olympiques et du sport".

Une délégation du Comité olympique russe, conduite par son président Alexander Zhukov, membre du CIO, et composée de Vitaly Smirnov, patron de la commission antidopage, et de la double championne du monde de patinage artistique Evgenia Medvedeva, a fait entendre ses arguments au CIO. C'est bien la Russie, plus que les athlètes russes qui sont sanctionnés.

La Russie a été suspendue en raison du scandale du dopage, entre autres aux Jeux d'hiver de 2014 à Sotchi.

" La FIFA doit s'adresser à monsieur Шмиду, peut-être, il a fait face à certains témoignages [sur les problèmes de dopage dans le football] au cours de ses enquêtes", a déclaré Bach. C'est ce qu'avait acté le CIO pour les épreuves d'athlétisme de Rio. "Punir des innocents est injuste et immoral", a-t-il déclaré alors que la Russie défendait le droit de ses sportifs à participer aux Jeux olympiques de PyeongChang en 2018. Les inévitables conséquences diplomatiques à attendre des autorités russes n'ont pas pesé lourd dans la décision du Comité. Ce dernier a également expliqué à la télévision locale que les sportifs russes décideraient le 12 décembre prochain sur leur participation ou non sous drapeau neutre.

Par ailleurs, la fédération de hockey russe a divulgué le nom des joueurs qui participeront à la Coupe Channel One.

Recommande: