Emmanuel Macron considère que l'audiovisuel public est "la honte de la République"

06 Décembre, 2017, 00:20 | Auteur: Lynn Cook
  • Emmanuel Macron à Paris le 4 décembre 2017

En colère, Emmanuel Macron.

Emmanuel Macron n'a pas mâché ses mots pour exprimer son mécontentement.

Lundi 4 novembre, devant quelque 70 membres de la commission des affaires culturelles et de l'éducation, le président de la République s'est montré particulièrement sévère. Mauvaise gestion, gaspillage, programmes et contenus médiocres, relations incestueuses entre l'audiovisuel et ses partenaires tels que les animateurs ou les producteurs. rien, ou presque n'a visiblement été épargné. Il en aurait profité pour pointer du doigt l'absence de responsabilité des présidents des grands groupes audiovisuels publics, qui, selon lui, n'auraient de comptes à rendre à personne puisque nommés directement par le Conseil supérieur de l'audiovisuel (CSA).

"Contacté par l"'Obs, l'Elysée dément "formellement" les propos prêtés par L'Express à Emmanuel Macron. Selon L'Express, le chef de l'Etat s'est même emporté sur le sujet. Fin novembre, les journalistes de France Télévisions étaient montés au créneau pour protester contre la perspective d'une réduction de la fréquence de diffusion des magazines d'information "Envoyé spécial" et "Complément d'enquête" sur France 2.

De nombreux journalistes se sont exprimés sur les réseaux sociaux, renvoyant le président à d'autres dossiers qu'ils estiment davantage susceptibles d'être qualifiés de "honteux".

Recommande: