Six indépendantistes ont été libérés, mais quatre restent en prison

05 Décembre, 2017, 05:24 | Auteur: Lynn Cook
  • Candidats en prison ou en exil élections atypiques en Catalogne

Six autres prévenus pourront être libérés sous caution.

Junqueras, l'ancien conseiller (ministre) de l'Intérieur Joaquim Forn et les chefs de associations séparatistes ANC Jordi sanchez et Omnium cultural Jordi Cuixart resteront en prison en raison du "risque de récidive", selon un communiqué du tribunal.

La justice espagnole a refusé, hier, la liberté provisoire à quatre dirigeants séparatistes poursuivis pour leur rôle dans la tentative de sécession de la Catalogne. A Bruxelles, la décision d'extrader ou non Carles Puigdemont tombera le 14 décembre.

Candidats en prison ou en exil élections atypiques en Catalogne
Le vice-président catalan destitué Oriol Junqueras le 2 novembre 2017 à Madrid AFP Archives- GABRIEL BOUYS

Carles Puigdemont et ses quatre collègues se sont exilés en Belgique depuis le 30 octobre pour échapper aux poursuites, et sont sous la menace d'un MAE émis par la justice espagnole.

La campagne pour les élections régionales du 21 décembre, officiellement lancée à minuit ce lundi, débutera sans eux.

Le 27 octobre, le gouvernement du conservateur Mariano Rajoy avait réagi à la proclamation de la "République catalane" en plaçant la région sous tutelle, destituant le gouvernement régional et dissolvant le Parlement pour convoquer un nouveau scrutin.

Recommande: