" "Alpha Condé " très fier " du leadership du roi Mohammed VI — Immigration

03 Décembre, 2017, 00:33 | Auteur: Lynn Cook
  • Métro d’Abidjan Ouattara et Macron donnent le top départ des travaux

Une position partagée par le président en exercice de l'Union africaine, Alpha Condé.

Le président de la commission européenne, Jean-Claude Juncker, a affirmé, mercredi à Abidjan (Côte d'ivoire) que l'Europe a décidé de consacrer un plan d'investissement de plus de 44 milliards d'euros pour Afrique d'ici 2020.

"Il ne s'agit là que d'un seul camp visité par la commissaire aux droits de l'homme de l'UA", a souligné Mahamat Moussa Faki.

"Il faut dans un premier temps secourir ceux qui sont dans cette situation d'urgence, 3.800 personnes majoritairement d'Afrique de l'Ouest, des femmes et des enfants qui sont dans cette situation inhumaine, et qui veulent tous sortir le plus rapidement possible de ce guêpier", a indiqué le président de la Commission de l'UA.

Il a affiché sa préférence pour la création 'd'une véritable alliance entre les deux continents afin de relever les défis ensemble et de saisir les occasions ensemble'.

Saluant les "progrès" réalisés ces dernières années dans le domaine économique entre l'Afrique et l'Europe, M. Juncker, a toutefois observé que "tout n'a pas été fait", appelant ainsi à l'ouverture sur d'autres domaines de partenariats pour exploiter toutes les opportunités existantes entre les deux continents.

Quant au président Tusk, il a souligné que ce 5ème Sommet a démontré la détermination de l'UE à renforcer son partenariat avec l'UA, notamment le dialogue sur la migration. "C'est la raison pour laquelle nous allons utiliser le Fonds d'investissement européen (FIE) à hauteur de 44 milliards d'euros pour assister sur place nos amis africains", a-t-il déclaré.

Plusieurs autres rencontres préparatoires ont eu lieu également afin de faire connaître les points de vue des acteurs clés du partenariat Afrique - Europe et de soumettre des recommandations thématiques spécifiques à la rencontre au Sommet. D'ailleurs, nous ne sommes pas venus pour recevoir des leçons.

Il ont débattu de thématiques tout aussi importantes que "la contribution des acteurs socio-économiques aux futures relations UA-UE", "les innovations dans l'agriculture et le secteur agroalimentaire pour transformer l'Afrique", "les stratégies au bénéfice des jeunes à travers l'éducation" et "le renforcement de compétences et le développement des économies vertes".

Recommande: