Présidentielle au Honduras: l'opposant Nasralla arrive en tête de l'élection

28 Novembre, 2017, 01:36 | Auteur: Lynn Cook
  • Présidentielle au Honduras: l'opposant Nasralla arrive en tête de l'élection

Le candidat de l'opposition de gauche Salvador Nasralla arrive en tête de l'élection présidentielle au Honduras avec 45,17 % des voix selon les premiers résultats partiels du Tribunal suprême électoral (TSE) rendus publics dans la nuit dimanche 27 novembre à lundi 28 novembre.

Salvador Nasralla devance le président sortant Juan Orlando Hernandez, crédité de 40,21 % des voix, selon le dépouillement de 57 % des votes, a annoncé le Tribunal suprême électoral (TSE), après une longue attente, source de confusion.

L'élection présidentielle au Honduras, déjà marquée par des craintes de fraude, avait alors pris un tour polémique.

Le principal opposant au président du Honduras Juan Orlando Hernandez, Salvador Nasralla, a contesté dans la nuit de dimanche à lundi la victoire du chef de l'Etat sortant en se déclarant à son tour vainqueur du scrutin présidentiel, avant la proclamation des résultats officiels.

Mais quelques heures plus tôt, M. Hernandez, 49 ans, avait tenu le même discours face aux militants du Parti national (PN, droite): "Le décompte est plus que clair et indiscutable, nous avons gagné cette élection".

Journaliste et animateur-star de télévision au Honduras, Salvador Nasralla, 64 ans, a bénéficié de son image de novice en politique, selon M. Sosa.

La cour constitutionnelle avait donné à Hernandez le droit de se représenter, même si la constitution l'interdit, ce qui a été dénoncé par l'opposition.

MM. Nasralla et Zelaya ont averti qu'ils ne reconnaîtraient pas une réélection du président Hernandez. " Nous avons constaté un processus [électoral, ndlr]tranquille, l'évaluation que nous faisons jusqu'à présent est positive", a estimé hier l'eurodéputée portugaise Marisa Matias, responsable de la mission des observateurs de l'Union européenne.

Pour l'heure, aucun incident n'a été relevé.

Recommande: