Liaison avec une collégienne : "J'ai complètement dérapé"

28 Novembre, 2017, 02:33 | Auteur: Lynn Cook
  • France3 Paris

Il a, en revanche, été relaxé du chef de corruption de mineur de moins de 15 ans, le tribunal estimant que l'élément de " perversion à la sexualité " n'était pas constitué.

Ce procès intervient alors que la question de l'âge de consentement minimum à un acte sexuel, inexistant en France contrairement à d'autres pays européens, doit être débattue au Parlement l'an prochain.

De son côté, le professeur avait déclaré plus tôt "qu'il ne pourrait pas sereinement retourner devant une classe".

La procureure avait requis cinq ans de prison, dont deux ans assortis d'un sursis avec mise à l'épreuve et obligation de soins, ainsi qu'une interdiction de contact avec des mineurs et une interdiction d'enseigner. "Mais on a recommencé quelques jours plus tard".

" J'ai complètement dérapé, je n'ai pas d'excuses ", a reconnu le prévenu, jugé lundi devant le tribunal correctionnel de Fontainebleau. "On s'aimait et on était plutôt heureux ensemble".

Le beau-père de l'adolescente avait emmené de force l'enseignant au commissariat le 5 novembre après avoir appris leur histoire, présentée comme une "relation amoureuse" par la jeune fille, selon le procureur de Fontainebleau Guillaume Lescaux. Le tribunal a rejeté cette requête.

Recommande: