Exil fiscal : Florent Pagny dézingue ses détracteurs

27 Novembre, 2017, 13:19 | Auteur: Sue Barrett
  • Florent Pagny

Vivement critiqué pour son exil fiscal au Portugal, Florent Pagny a tenu à dire ce qu'il pensait de l'opinion de ses détracteurs lors d'un reportage diffusé sur TF1. En septembre dernier, Florent Pagny s'expliquait dans les colonnes du Parisien sur ce choix d'habiter au Portugal: "La vie est extraordinaire là-bas, mais j'y vais aussi pour de vraies raisons fiscales: pas d'impôts sur l'héritage et sur la succession".

Une déclaration qui avait provoqué une réaction du ministre de l'Économie Bruno Le Maire, qui l'avait "invité à rester en France": "Nous avons un projet de loi de finances pour 2018 qui vise justement à ce que tous ceux qui créent en France, qui créent des richesses, qui créent des emplois également, puissent être incités à rester". Depuis, Florent Pagny cherche à minimiser cette annonce, comme l'ont montré les caméras de TF1.

A l'issue du show, celui qui aime se définir comme un "citoyen du monde" a été interrogé par le journaliste sur son discours anti-impôts, "assumé à 100%", a rappelé la voix off. "Si moi je gagne de l'argent, c'est qu'il y a une grosse major qui gagne beaucoup plus d'argent que moi et qui fait travailler plein de gens", a commencé par se justifier Florent Pagny. Devant son public, en plein concert, l'artiste a assuré par exemple: "Je ne pars m'installer nulle part". A la question de savoir s'il comprenait que son attitude puisse choquer, il a répondu: "Ils n'ont qu'à gagner beaucoup d'argent". "C'est énormément d'argent dans les caisses de l'Etat, juste pour un individu", s'est ému l'interprète de "Ma liberté de penser", qui verserait entre 300.000 et 1 million d'euros par an aux impôts. "Et après on verra comment ils se comporteront".

Recommande: