Hulot envisage un possible bonus-malus énergétique — Logement

25 Novembre, 2017, 01:07 | Auteur: Lynn Cook
  • Le ministre de la Transition écologique Nicolas Hulot à l'Elysée le 22 novembre 2017 à Paris

Pour débloquer les actions de rénovation énergétique, le gouvernement veut créer un "service public de la performance énergétique de l'habitat", dont le cahier des charges sera précisé d'ici à l'été et qui offrira un "guichet unique" pour informer les Français sur les aides existantes, souvent très mal connues. Dans un entretien au journal Les Echos, Nicolas Hulot et Jacques Mézard présentent les grands axes de cette politique, axée notamment sur les économies d'énergie dans les logements privés et publics. Un avis sera rendu par le Conseil supérieur de la construction (CSCEE) En parallèle de la concertation numérique, des ateliers seront installés au niveau national pour affiner la stratégie, des réunions locales seront organisés par l'État pour que tous les acteurs puissent s'exprimer et le Conseil national de la transition écologique et le Conseil supérieur de la construction et de l'efficacité énergétique rendront un avis consultatif formel.

Pour les propriétaires, un système de bonus-malus devrait être mis en place en fonction des performances énergétiques de leurs logements.

L'objectif est de réduire de 50% la consommation énergétique finale à l'horizon 2050 (15% à l'horizon 2023), ont confirmé le ministre de la Transition écologique et solidaire Nicolas Hulot et le ministre de la Cohésion des territoires Jacques Mézard. Capture BFMTV - Rénover 500.000 logements par an"Sur le plan juridique, c'est tout à fait possible, à condition de ne pas porter atteinte au droit de propriété. Une mission a été lancée pour explorer les différentes options possibles". La décision sera prise avant la fin du premier trimestre 2018. "On pourrait imaginer d'attribuer des marchés de rénovation de ces bâtiments par lots, ce qui réduirait nettement les coûts", explique Nicolas Hulot.

La feuille de route du gouvernement en matière de rénovation énergétique des bâtiments, prévoit selon Nicolas Hulot d'investir "entre 10 et 12 milliards d'euros au cours du quinquennat", notamment via le crédit d'impôt transition énergétique. 1,8 milliard d'euros seront affectés à la rénovation des bâtiments publics appartenant à l'Etat et 3 milliards à ceux appartenant aux collectivités.

Recommande: