Facebook : un nouvel outil pour lutter contre l'ingérence russe

24 Novembre, 2017, 02:22 | Auteur: Lynn Cook
  • Facebook : un nouvel outil pour lutter contre l'ingérence russe

Lancé d'ici la fin de l'année, cet outil permettra aux utilisateurs de savoir, sous la forme d'un tableau, s'ils ont "aimé" ou "suivi" des pages ou comptes de l'Internet Research Agency, une usine à trolls russe. Près de 126 millions d'Américains auraient été exposés à des messages sponsorisés russes sur Facebook entre 2015 et mi-2017. En effet, il serait trop compliqué de déterminer tous les utilisateurs touchés par le problème car le réseau social ne peut pas identifier avec certitude les personnes atteintes, selon une porte-parole de l'entreprise. Le 22 novembre, Facebook a annoncé sur son blog https://newsroom.fb.com/news/2017/11/continuing-transparency-on-russian-activity/ le futur lancement d'un nouvel outil qui sera présent dans le centre d'aide de la plateforme. Un outil à venir montrera aux utilisateurs s'ils ont liké une de ces pages ou un compte Instagram similaire.

Pour l'utilisateur, il s'agira simplement d'accéder à un tableau permettant de lister groupes, comptes et autres posts de l'Internet Research Agency, afin de voir si ce dernier a liké ou suivi un compte concerné. Durant les éléctions présidentielles américaines et le Brexit au Royaume-Uni, la Russie a mené une large campagne d'influence en tirant parti des réseaux sociaux Facebook et Twitter. " Il est important que les gens comprennent comment les acteurs étrangers ont essayé de susciter la division et la méfiance en utilisant Facebook, avant et après l'élection de 2016 " déclarent ainsi les dirigeants du réseau social américain. L'effort a posteriori se focalise sur les utilisateurs américains. Devant le Congrès, Google a reconnu que 1.108 vidéos YouTube seraient liées à de la propagande russe, vues environ 309.000 fois.

Recommande: