Démission de Mugabe : une décision qui sauvegarde sa dignité, estime Alpha Condé

24 Novembre, 2017, 00:37 | Auteur: Lynn Cook
  • EMMERSON MNANGAGWA DEVIENT LE NOUVEAU PRÉSIDENT DU ZIMBABWE

Alpha Condé est lui-même est un autocrate comme Robert Mugabé, donc cela ne devrait pas étonner. La tâche du nouveau président s'annonce colossale. "Je lui ai demander de venir ici mais il a refusé en disant que sa maison était au Zimbabwe et qu'il y resterait", a expliqué le Chef de l'Etat zambien à son retour d'Angola. Sa première visite a eu lieu en 1976, lors de la Conférence de Genève sur la Rhodésie (aujourd'hui le Zimbabwe), qui avait pour but d'élaborer une nouvelle constitution et de mettre fin à la guerre sanglante entre la minorité blanche dirigée par Ian Smith, d'une part, et les guérilleros dirigés par Robert Mugabe et Joshua Nkomo, d'autre part.

Le Président sud-africain est accusé par ses détracteurs d'avoir transformé l'ANC en une structure qui sert les intérêts d'un groupe restreint d'alliés reléguant à un degré moindre le souci de l'intérêt public.

Mnangagwa sera investi comme nouveau président vendredi pour succéder à l'ancien président Robert Mugabe, qui a démissionné mardi suite aux pressions militaires et publiques. Mais c'est au quartier général de la Zanu-PF, le parti au pouvoir dont Mnangagwa a été élu président dimanche dernier, que se situait l'épicentre de l'excitation.

Recommande: