Près d'un médicament sur deux vendu sans ordonnance est dangereux

15 Novembre, 2017, 00:52 | Auteur: Jonathan Ford
  • Des médicaments sans ordonnance pour le rhume sur liste noire

Ces produits sont aussi cités dans la "liste noire" établie par l'association 60 millions de consommateurs, dont le numéro spécial "Se soigner sans ordonnance" à paraître ce mardi 14 novembre pointe les dangers encourus à l'usage de la majorité des médicaments en vente libre. Leur efficacité serait faible ou non prouvée mais ils n'auraient pas spécialement d'effets indésirables.

Au total, 62 médicaments ont été " passés au cribles", sous le contrôle du professeur Jean-Paul Giroud, un pharmacologue renommé, membre de l'Académie de médecine.

D'un autre côté, 28 médicaments, soit 1 sur 2, sont carrément à éviter. Ce sont des produits comme Vicks Vaporub, Imodiumcaps, Gaviscon menthe, Forlax 10 G, Maalox sans sucre ou encore son jumeau 2 fois moins cher Xolaam.

Enfin, près d'un sur deux (45%) est tout simplement à proscrire comme par exemple Actifed Rhume, DoliRhume ou encore Nurofen Rhume.

60 millions de consommateurs le confirme: ces médicaments là sont plutôt sûrs en terme de rapport bénéfice/risque. Ils ont la particularité de contenir plusieurs composés actifs, tel que les vasoconstricteurs, contre le nez bouché, les antihistaminiques, contre le nez qui coule, ou encore l'ibuprofène et le paracétamol, contre les douleurs et la fièvre. " Ces tout-en-un cumulent des risques de surdosage et d'effets indésirables gravissimes " souligne 60 Millions de Consommateurs. Des mélanges qui peuvent entraîner des accidents cardio-vasculaires, neurologiques ou encore des vertiges. Sur près de 4.000 médicaments sans ordonnance, 600 se vendent en accès direct en pharmacie.

Si les médicaments pour lutter contre l'état grippal ont tous des publicités pleines de promesse, le magazine 60 Millions de consommateurs les déconseille. La raison? Depuis le mois de juillet, les sirops ou comprimés à base de dextrométhorphane (une substance efficace pour combattre les toux sèches) ne sont plus accessibles sans ordonnance, suite à quelques débordements de la part d'ados.

"Ce qui manque c'est l'information, à partir du moment où vous n'avez pas le filtre du médecin ou du pharmacien... car le pharmacien devrait attirer l'attention du patient".

Bémol aussi pour les pastilles pour la gorge, car elles sont bourrées d'anti-inflammatoires comme le Strefen qui présente un risque d'hémorragie digestive.

Plus généralement, "Si le risque zéro n'existe pas, malheureusement l'efficacité zéro, elle, est indiscutable pour plus de 55% des médicaments d'automédication" disponibles sur le marché, s'indigne ce spécialiste.

Recommande: