Ne sous-estimons pas la nouvelle coopération militaire européenne

15 Novembre, 2017, 02:12 | Auteur: Lynn Cook
  • PESCO quand la suprématie militaire des Etats Unis inquiète l’Europe			
					Par Vincent DEGUENON
		le 14 Nov 2017 à 01:04

Depuis l'échec de la mise en place d'une Communauté européenne de Défense (CED) il y a 60 ans, les Européens n'ont jamais réussi à avancer dans ce domaine, la plupart des pays gardant jalousement la main sur ce qui, à leurs yeux, relevait strictement de la souveraineté nationale.

Une chose est sûre: ce n'est pas l'Union de la sécurité et de la défense qui a été créée le 13 novembre à Bruxelles, même si la ministre allemande de la Défense [Ursula von der Leyen] prétend le contraire.

"C'est un jalon important en terme de structuration de l'Europe de la Défense".

"Ce que la France appelle de ses voeux, c'est pouvoir développer une structure stratégique commune entre des États qui auraient toutes les aptitudes pour intervenir dans des conditions de déclenchement extrêmement rapides".

"Je pense que cela peut renforcer la Défense européenne, ce qui est bon pour l'Europe est bon pour l'Otan", a réagi le secrétaire général de l'Alliance atlantique Jens Stoltenberg.

Une cinquantaine de projets de développement de matériel militaire (char, drones, avion de transport militaire...) ont déjà été déposés.

Pour la diplomatie européenne, qui en manque un peu, l'occasion était belle de célébrer ce que la haute représentante, Federica Mogherini, a appelé une " journée historique ". Ce pacte est le projet le plus ambitieux dans le domaine de la défense européenne depuis des décennies.

Mais, souligne-t-on à Bruxelles, les pays qui rejoignent la CSP s'engagent à "augmenter régulièrement leurs budgets de défense" et les engagements qu'ils vont notifier lundi seront "juridiquement contraignants".

Des responsables européens assurent que PESCO aidera au développement de l'industrie européenne de la défense, en plus de stimuler la recherche et le développement des capacités militaires. Cette timidité se reflète dans les premiers projets qui doivent être développés dans ce cadre: ce n'est pas un "centre de coordination médical avec formation et équipement uniforme" qui va faire de l'UE une puissance militaire.

Recommande: