Déserteur, mais blessé — Corée du Nord

15 Novembre, 2017, 01:21 | Auteur: Lynn Cook
  • Le soldat nord-coréen qui a fait défection est transporté à l'hôpital à Suwon en Corée du Sud le 13 novembre 2017

La défection s'est produite dans la Zone commune de sécurité, où les soldats des deux pays sont déployés à seulement quelques mètres les uns des autres. " Cette défection intervient à un moment particulièrement tendu sur la péninsule, en raison de la poursuite des programmes nucléaire et balistique de la Corée du Nord".

C'était hier après-midi, à 15h31.

Puis, lors de la même réunion, le ministre de la Défense Song Young-moo a déclaré que l'incident marquait la première salve de coups de feu de la Corée du Nord en direction du côté sud-coréen de la JSA. Il a été transféré d'urgence vers un hôpital proche à bord d'un hélicoptère du commandement des Nations unies.

Le transfuge nord-coréen a subi une intervention chirurgicale de cinq heures pour soigner ses blessures.

Selon l'état-major interarmées sud-coréen, le déserteur n'était pas armé et il n'y a pas eu d'accrochage entre les deux Corées.

Quand on lui a demandé si la Corée du Nord a violé les termes de l'armistice, le ministre a indiqué qu'il demanderait à la Commission d'armistice militaire de l'UNC de prendre les mesures appropriées. C'est finalement à l'abri d'un bâtiment sud-coréen qu'il a été retrouvé et secouru.

Dans sa fuite éperdue, le soldat nord-coréen qui a fait défection lundi en traversant la frontière dans le secteur de Panmunjom a été la cible d'une quarantaine de tirs nord-coréens, dont six l'ont blessé.

"Il présente au moins six blessures par balle et la blessure à l'abdomen est la plus grave", a expliqué le docteur Lee Cook-jong aux journalistes, avant d'ajouté qu'ils ne savent pas "combien de temps il tiendra". L'armée assure que sa vie n'est pas en danger, mais les médecins du Centre médical universitaire Ajou préviennent que son état est "très dangereux" et que les dix prochains jours seront cruciaux.

Recommande: