"Pas de solution militaire ", estiment Washington et Moscou — Syrie

14 Novembre, 2017, 04:04 | Auteur: Lynn Cook
  • Xi et Trump confirment leur vision diamètralement opposée du commerce

Retrouvez cet article sur LeParisien.frTrump: "Poutine se sent insulté" par les accusations d'ingérence russe aux Etats-UnisLa Turquie aurait offert de l'argent à l'ex-conseiller de Trump pour qu'il livre un opposant à ErdoganCatalogne: les indépendantistes une nouvelle fois dans la ruePremière Guerre mondiale: les présidents français et allemand inaugurent un musée en AlsaceRECIT.

Donald Trump et Vladimir Poutine se sont enfin rencontrés lors du Forum de coopération économique Asie-Pacifique (APEC) au Vietnam.

En marge du sommet de l'APEC, au Vietnam, le président russe a dépeint son homologue américain comme un dirigeant poli et bien éduqué. "On ne peut pas poser la question sans arrêt". "Il m'a dit qu'il ne s'était absolument pas mêlé de notre élection", a indiqué Donald Trump. Il n'a pas fait ce qu'ils disent qu'il a fait. "Je le crois vraiment quand il me le dit", a réagi M. Trump. Il dit: "Je n'ai pas fait ça". "Cela reste vrai. Je ne peux pas parler au nom des Russes, mais je pense que c'est peut-être l'une des raisons pour lesquelles ils se sont engagés aussi clairement" dans le processus de paix de l'ONU.

Vladimir Poutine, quant à lui, a eu des mots aimables pour son homologue américain. Le fait qu'il n'y a pas eu de face-à-face est lié "à l'agenda chargé de Donald Trump, à mon agenda à moi et à certaines formalités du protocole", a expliqué à la presse Vladimir Poutine, en assurant n'y voir "rien de grave".

"Nous avons parlé de tous les sujets que nous voulions aborder", a-t-il affirmé. "Les relations entre la Russie et les Etats-Unis ne sont pas encore sorties de la crise", a reconnu l'homme fort du Kremlin. "Mais nous sommes prêts à tourner la page et aller de l'avant", a-t-il assuré. Le commandement militaire russe a récemment les Etats-Unis de "faire seulement semblant " de combattre l'EI en Irak et de gêner la contre-offensive soutenue par la Russie dans l'est de la Syrie.

Recommande: