OPA de Broadcom sur Qualcomm : 130 milliards, ça ne suffit pas !

14 Novembre, 2017, 02:34 | Auteur: Aubrey Nash
  • Qualcomm est déjà lui-même engagé dans le rachat de son concurrent néerlandais NXP une transaction valorisant ce dernier à 47 milliards de dollars

Comme il fallait s'y attendre, une semaine après que Broadcom a fait part de son appétit pour avaler Qualcomm, le conseil d'administration de ce dernier a rejeté la proposition.

Suite à ces développements, l'action de Qualcomm progressait de 1,67% à 65,65 dollars vers 16h50 GMT à Wall Street alors que Broadcom restait quasiment stable à 294,61 dollars.

"Le conseil d'administration est unanime pour estimer que la proposition de Broadcom sous-évalue significativement Qualcomm au regard de sa position dominante sur le marché des technologies mobiles et nos perspectives de croissance", a affirmé Paul Jacobs, PDG de Qualcomm, cité dans un communiqué. "En conséquence, nous prévoyons que Broadcom relève son offre et nous augmentons notre objectif de cours de 76 à 83 dollars", a indiqué David Evanson de Canaccord Genuity dans une note.

"De son côté, Steve Mollenkopf, (CEO Qualcomm) a renforcé cette déclaration en déclarant qu'" aucune entreprise n'est mieux positionnée dans le secteur des mobiles, de l'Internet, de l'automobile, de l'informatique de pointe et de la mise en réseau au sein de l'industrie des semi-conducteurs.

"Le 'merci, mais non merci' de Qualcomm à l'offre non-sollicitée de Broadcom n'est pas une surprise et nous serions surpris si, à ce stade, Broadcom ne prenait pas l'initiative d'une bataille par actionnaires interposés", a dit Betsy Van Hees, analyste chez Loop Capital, à Reuters.

Récemment, on apprenait que Broadcom était prête à débourser plus de 100 milliards de dollars pour racheter Qualcomm.

Aux yeux des analystes, un mariage avec Broadcom pourrait aider Qualcomm à régler son conflit juridique avec Apple sur les conditions d'utilisation de ses puces dans l'iPhone, Broadcom étant plus proche de la firme à la pomme.

Recommande: