Signature de 3 accords de partenariat économique — Algérie-France

13 Novembre, 2017, 01:51 | Auteur: Lynn Cook
  • Ph. Archives

Signés en présence du ministre des Affaires étrangères, Abdelkader Messahel, du ministre de l'Industrie et des Mines, Youcef Yousfi, et du ministre de l'Agriculture, du Développement rural et de la Pêche, Abdelkader Bouazgui, du côté algérien, et du ministre de l'Europe et des Affaires étrangères, Jean-Yves Le Drian, et du ministre français de l'Economie et des Finances, Bruno Le Maire, ces accords concernent les secteurs de l'industrie automobile, de l'agroalimentaire et de l'électricité.

Les deux parties "se pencheront, essentiellement, sur l'examen de l'état du partenariat économique bilatéral et les perspectives de son élargissement et de sa densification". Les sujets inhérents aux relations algéro-françaises d'ensemble et aux questions régionales et internationales d'intérêt commun feront également l'objet d'échanges entre les deux délégations. MM.

L'Algérie et la France ont ainsi signé trois accords de partenariat et de coopération économiques à l'issue des travaux de la quatrième session du COMEFA.

Il s'agit d'un accord dans le domaine industriel des véhicules portant sur la création d'une société mixte entre le constructeur français Peugeot et des entreprises publiques et privées algériennes pour l'installation en Algérie d'une usine de fabrication et de montage de véhicules de cette marque française. Un autre accord, toujours dans le domaine de l'industrie, portant sur un projet dans le domaine de l'électricité, en partenariat avec le groupe français Schneider-Electric, spécialisé dans la fabrication et la commercialisation des produits de gestion d'électricité et automatisation, a été également paraphé.

En outre, un protocole d'accord pour la mise en place d'un consortium à l'exportation des fruits et légumes du pays ainsi que d'un partenariat dans le domaine des produits agricoles Bio, et ce, entre les Sociétés Agrolog et Agromed.

Avec 8 milliards d'euros d'échanges commerciaux annuels, l'Algérie est l'un des premiers partenaires économiques de la France sur le continent africain et la France est par ailleurs le premier investisseur en Algérie hors hydrocarbures.

Peu avant, M. Messahel avait indiqué que "par-delà le bilan et l'évaluation auxquels elle doit donner lieu, la présente session du COMEFA constitue une étape importante pour la préparation du CIHN, présidé par les deux Premiers ministres dont la tenue est prévue à Paris le 7 décembre prochain et la prochaine visite qu'effectuera en Algérie le président français Emmanuel Macron ".

A cet effet, ils examineront en particulier la situation en Libye, au Mali et dans le Sahel.

Elle permettra aussi d'examiner les questions liées à la lutte contre le terrorisme et l'extrémisme violent sous toutes ses formes et dimensions, y compris son financement et ses connexions avec le crime organisé transfrontalier, la prévention et déradicalisation ainsi que le phénomène de la migration.

Recommande: