Duterte : "A 16 ans, j'avais déjà tué quelqu'un"

13 Novembre, 2017, 00:34 | Auteur: Lynn Cook
  • Philippines: le président Duterte se vante d’avoir commis un meurtre dans sa jeunesse

Rodrigo Duterte s'est dit convaincu dimanche que Donald Trump se garderait bien d'évoquer la question des droits de l'Homme et la très controversée " guerre contre la drogue " du président philippin lors de sa visite à Manille. "C'est le maître dans l'art du deal", a observé le ministre philippin des Affaires étrangères Alan Peter Cayetano à propos de l'offre de Donald Trump. Pour montrer sa force et donc sa détermination dans sa lutte contre le trafic de drogue?

Danang, Vietnam | AFP | vendredi 10/11/2017 - Le président philippin Rodrigo Duterte a remercié vendredi Vladimir Poutine pour la livraison d'armes russes aux Philippines, lors d'une rencontre en marge du sommet annuel du forum de l'Asie-Pacifique (Apec), à Danang au Vietnam.

Donald Trump, qui est arrivé aux Philippines dimanche après-midi, devait assister au sommet régional réunissant les dirigeants de 19 pays, en plus de ceux des Nations unies et de l'Union européenne.

Plusieurs ONG ont exhorté M. Trump à parler de la sanglante campagne de M. Duterte contre les stupéfiants, qui a fait des milliers de morts dans l'archipel.

Rodrigo Duterte, 72 ans, a été élu en 2016 après avoir promis d'éradiquer le trafic de drogue en faisant abattre jusqu'à 100 000 trafiquants et toxicomanes présumés.

Les débuts de la présidence de Duterte avaient été marqués par un réalignement sur Pékin, au détriment de l'allié traditionnel américain, de la diplomatie philippine.

Depuis son arrivée au pouvoir il y a 16 mois, la police a annoncé avoir abattu 3 967 personnes. Des milliers d'autres personnes ont été abattues dans des circonstances non élucidées, selon les chiffres de la police.

Justin Trudeau a néanmoins précisé que le Canada abritait une grande diaspora philippine, et que s'il en a l'occasion, il fera part au président Duterte de ses préoccupations au sujet des droits de la personne aux Philippines.

Mais ses opposants l'accusent d'orchestrer des meurtres extrajudiciaires en masse, perpétrés par des policiers corrompus et des miliciens.

Recommande: