Sept personnes arrêtées lors d'opérations antiterroristes

10 Novembre, 2017, 03:30 | Auteur: Lynn Cook
  • OPÉRATION ANTITERRORISTE EN COURS DANS LES ALPES-MARITIMES SELON UNE SOURCE POLICIERE

Le Ministère public de la Confédération (MPC) a dans la foulée publié un communiqué dans lequel il évoque une procédure pénale dirigée contre deux personnes, le citoyen suisse de 27 ans et une Colombienne de 23 ans. Selon une source proche de l'enquête, cet homme "qui s'était autoproclamé imam", était ressortissant suisse mais a été arrêté en France lors du coup de filet policier.

Une opération antiterroriste serait en cours ce mardi matin, indique le Parisien.

Neuf personnes, majoritairement connues des services de renseignement, ont été arrêtées mardi en France dans les Bouches-du-Rhône, les Alpes-Maritimes, la Seine-Saint-Denis et le Val-de-Marne.

Les deux opérations antiterroristes sont menées avec l'appui du RAID.

Mais selon le quotidien, sept personnes âgées entre 18 et 65 ans auraient été arrêtées.

Elle intervient notamment dans le cadre d'une information judiciaire ouverte en France le 19 juillet pour des faits susceptibles d'être qualifiés d'"association de malfaiteurs terroriste criminelle et provocation directe à la commission d'un acte de terrorisme par un moyen de communication au public en ligne".

"Les investigations ont permis d'identifier un individu en Suisse qui avait une activité particulièrement soutenue sur les réseaux sociaux (Telegram)". Des perquisitions sont en cours afin de savoir si un projet clair et imminent avait été envisagé ou si une cible avait déjà été choisie.

Cette opération antiterroriste, menée en France par la Sous-direction antiterroriste (SDAT) en cosaisine avec la Direction générale de la sécurité intérieure (DGSI), "vise à permettre de préciser les contours des projets qu'ils nourrissaient", a ajouté une source judiciaire française.

"L'état du suspect mis en cause ayant été jugé incompatible avec son maintien en garde à vue", a-t-on expliqué de même source, précisant que le suspect avait "fait l'objet d'une hospitalisation d'office".

Recommande: